Cet article date de plus de 4 ans

Dix mesures dans le plan rail de la région Occitanie

La restitution des états généraux du rail et de l'intermodalité en Occitanie avait lieu mercredi 14 décembre, à Toulouse. 10 actions présentes et à venir ont ainsi été détaillées. 
© Frédéric Desse/France 3
Après 80 jours de concertation et 37 réunions publiques dans les 13 départements du territoire, les Etats généraux du rail et de l'intermodalité ont pris fin
mi-juillet.  20 000 habitants de la grande région ont apporté leur témoignage sur leur pratique du transport ferroviaire.

La restitution de ces états généraux a été faite mercredi 14 décembre, à Toulouse. 

Dix axes prioritaires (jusqu'en 2030) ont ainsi été présentés, parmi lesquels le développement des TER, l'harmonisation des tarifs entre les deux ex-régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, l'arrivée de la LGV et le soutien à l'intermodalité.

Le maintien des "petites" lignes de chemin de fer est plus que jamais au coeur des préoccupations des politiques locaux. Ainsi, le maintien de la ligne Luchon-Montréjeau a-t-il été annoncé lors de cette restitution. 

© Frédéric Desse/France 3



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale