• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Dimanche en politique - Languedoc-Roussillon

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique - Languedoc-Roussillon

Font-Romeu : les défis de la cité pré-olympique pour les JO Paris 2024

Dimanche en politique au Centre national d’Entrainement en Altitude de Font-Romeu dans les Pyrénées-Orientales / © France 3 LR
Dimanche en politique au Centre national d’Entrainement en Altitude de Font-Romeu dans les Pyrénées-Orientales / © France 3 LR

Dimanche en politique s'installe au Centre national d’Entrainement en Altitude de Font-Romeu. Il accueille des sportifs de haut-niveau qui s’entraînent notamment pour les Jeux-Olympiques. Quels défis pour les jeux de Paris 2024 ? On en parle avec nos invités dimanche 28 janvier à 11h25.

Par F.Hertmann et I.Petit-Félix

Revoir l'émission

L'émission Dimanche en Politique propose chaque dimanche un débat animé par Florent Hertmann autour d'une question politique avec des invités sur le plateau.

Cette semaine, nous sommes au Centre national d’Entrainement en Altitude de Font-Romeu dans les Pyrénées-Orientales. Son histoire est liée aux Jeux Olympiques. 
En effet, il y a 50 ans, Font-Romeu devenait le premier centre de préparation sportive en altitude d’Europe. Aujourd’hui, la cité pré-olympique se prépare à de nouveaux défis. La Région Occitanie mise sur elle  en modernisant l’ensemble des équipements afin d'accueillir dans les meilleures conditions les sportifs lors des JO de Paris en 2024.

Quels sont les défis de la cité pré-olympique pour les jeux de Paris 2024 ? Comment s'y prend-elle pour attirer les athlètes avant et pendant les Jeux ?
Pour en parler, nous accueillons sur le plateau de l'émission deux champions qui ont fait le choix de venir s’y entraîner : Axel Reymond, champion du monde 25 km en eau libre et Cécile Hernandez-Cervellon, snowboardeuse paralympique des Pyrénées-Orientales.

Nous ouvrirons le débat sur les défis de Font-Romeu avec nos invités :
  • Aude Reygade, directrice du Centre National d’Entraînement en Altitude de Font-Romeu et directrice adjointe du CREPS de Montpellier
  • Kamal Chibli, vice président  du Conseil Régional en charge de l'Éducation, de la Jeunesse et du Sport
  • Richard Martinez, directeur course natation (F.F.N.)
  • Pascal Etienne, directeur régional de la DRJSCS (Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale) d'Occitanie

Font-Romeu : les atouts naturels du site 
Son climat doux et sec ainsi que son altitude moyenne (1850 m) lui permettent une acclimatation très rapide au manque d’oxygène et à la mise en place des protocoles d’entraînement des sportifs de haut niveau. 

Font-Romeu : les équipements sportifs 
Ce complexe sportif comporte un grand stade d’athlétisme, un autre d’entraînement, un terrain de football, une patinoire, une piscine, un bassin de plongée, un centre hippique et des gymnases.
Les infrastructures balaient un large éventail de disciplines. Le lieu est fréquenté pendant les stages d'été par les équipes comme l'USAP et Montpellier. Mais il a aussi ses spécialités : natation, short-track, lutte, pentathlon moderne, vol libre et ski qui abritent des pôles France, Espoirs ou Jeunes.

Dans la perspective de Paris 2024, le centre a investi dans du matériel de haute performance. Depuis novembre dernier, une salle d'entraînement en hypoxie permet de simuler des efforts en haute altitude. Reportage de Denis Clerc et Christophe Monteil.
Font-Romeu (66) : une salle d'entraînement en hypoxie au CNEA
 - Denis Clerc et Christophe Monteil

Font-Romeu : la formation des sportifs de haut niveau
Ce centre qui accueille des sportifs de haut-niveau est unique en Europe car il concentre en un seul lieu : un lycée, un CREPS et un centre d’entraînement en altitude.
Martin Fourcade, Camille Lacourt et Steeve Guénot ont été scolarisés au collège et lycée climatique et sportif  Pierre de Coubertin de Font-Romeu. La cité scolaire qui dépend de la Région accueille des élèves sportifs de la 6eme à la terminale qui peuvent venir du département, de la région, d'autres régions de France et même de l’étranger. L'objectif est de mener parallèlement des études théoriques et la pratique sportive de haut niveau. 

Font-Romeu : l'équilibre économique
Le CNEA bénéficie du soutien de l'Etat et de la Région mais l’entretien coûte cher. Délaissé par les équipes françaises, l'ancien ministre des Sports Guy Drut voulait le fermer en 1997. Depuis, le Ministère des Sports a investi 10 M€ sur 10 ans pour rénover le site, notamment la tour centrale de 12 étages de l’internat qui peut héberger 150 personnes. La Région, qui est en charge du bâti et des équipes techniques depuis 2016, a dégagé 4 M€ pour la création d'un bâtiment d'accueil en 2018.

Toutes les informations sur le site du Centre national d’Entraînement en Altitude de Font-Romeu.

D'autres reportages sur le Centre national d’Entraînement en Altitude sur le blog des Pyrénées de France 3 Midi-Pyrénées.

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière