L’Etat investit 278 millions d’€ en Occitanie pour la rénovation énergétique des bâtiments publics

Publié le

Les bâtiments publics vont profiter d’une rénovation énergétique financée par l’Etat dans une cinquantaine de communes de l'ex Languedoc-Roussillon. L’enseignement supérieur sera le principal bénéficiaire.

Le plan de relance en faveur de la transition écologique a un double objectif. Le gouvernement souhaite d’abord faire un geste pour la planète. Il veut aussi soutenir l’économie et en particulier les petites entreprises dans le secteur clé du bâtiment.

En septembre, un appel à projet a été lancé dans le cadre de France Relance pour la rénovation énergétique des bâtiments publics. Il faut savoir qu'en France, les bâtiments sont responsables du quart des émissions de gaz à effet de serre.

Le parc immobilier de l’Etat à lui seul représente 97 millions de m² et 191 000 bâtiments (source gouvernementale).

500 Bâtiments dans la région 

En France, quatre mille projets ont été sélectionnés, répartis sur 960 communes et représentant un montant de 2,7 milliards d’euros.

En Occitanie, près de 500 bâtiments sont concernés pour un montant total de 268 millions d’euros.

Plus en détails, dans l’ex Languedoc-Roussillon, cela représente 181 bâtiments et une enveloppe de 107 millions d'euros.

Le gouvernement parle de « projets livrés d'ici fin 2023 et qui auront des impacts concrets et rapides sur l'ensemble du territoire ».

L'enseignement supérieur privilégié

Les principaux bénéficiaires seront les universités et l'enseignement supérieur. Mais pas seulement. Cela va de la borne de recharge électrique au commissariat de Narbonne, au remplacement du chauffage à l'université de Perpignan en passant par des travaux d'isolation à l'office national des forêts en Lozère. Sans oublier sur la liste des projets, des travaux de « relamping » ?! En clair et en français, on va remplacer les ampoules, dans les écoles et à la préfecture du Gard par exemple.

L’essentiel des travaux feront moins de 5 millions d'euros pour - dit-on - favoriser les artisans locaux. 

A noter, que le département de l'Hérault est largement le mieux doté puisqu'il rafle à lui seul plus de la moitié de la mise (59,5 millions €). Un des plus gros chantiers concernera la rénovation thermique (isolation, chauffage, énergie renouvelable) de l'école d'architecture de Montpellier.