Ligue 1 : Montpellier se ballade 3 à 0 à Toulouse et confirme sa place sur le podium

Montpellier a remporté une très belle victoire face à une faible équipe de Toulouse (3-0) samedi soir pour le compte de la 11e journée de L1. Montpellier continue de surfer sur la route du succès avec dix matches sans défaites tandis que Toulouse s'enlise dans le centre mou du championnat.
 
Andy Delort, après un but contre Toulouse, lors d'un derby régional en ligue 1, fin octobre 2018.
Andy Delort, après un but contre Toulouse, lors d'un derby régional en ligue 1, fin octobre 2018. © Remy Gabalda/AFP
Montpellier a remporté une très belle victoire face à une faible équipe de Toulouse (3-0) et continue de surfer sur la route du succès avec dix matches sans défaites.

L'unique revers de la saison des Héraultais, le soir de la première journée à domicile face à Dijon (1-2) n'est plus qu'un lointain souvenir.

Trois mois plus tard, Montpellier n'en finit plus d'étonner, avec notamment trois victoires lors de ses quatre derniers matches. Ce sixième succès de la saison, le troisième à l'extérieur, où les Montpelliérains sont toujours invaincus (2 nuls), permet aux hommes de Michel Der Zakarian de confirmer leur place sur le podium, avec deux points d'avance sur Lyon, quatrième.
    
C'est nettement moins idyllique du côté toulousain. Les hommes d'Alain Casanova s'enlisent dans le ventre mou avec un septième match sans victoire, le quatrième à domicile où ils ne se sont plus imposés depuis près de deux mois (1-0 face à Nîmes). Ils restent sur quatre nuls et trois revers.

Le Toulouse Football Club terrassé

Le pari de l'entraîneur toulousain de bouleverser son dispositif tactique, passant du 4-2-3-1 au 3-5-2 pour la première fois de la saison, s'est avéré un véritable fiasco. 

En trois minutes, Gaëtan Laborde, d'une frappe enroulée (21e), puis Andy Delort, l'attaquant prêté avec option d'achat au MHSC par... Toulouse, ont puni les errements défensifs des Toulousains (0-2, 24e). Cinq buts en cinq matches pour Delort, quatre pour Laborde: les attaquants montpelliérains ont été un poison constant pour une équipe de Toulouse, terrassée, en retard sur tous les duels et qui n'a jamais existé au cours d'une première période à sens unique.
   
Deuxième meilleure défense de L1 derrière celle du Paris Saint-Germain, l'arrière garde montpelliéraine, n'a elle pas vraiment souffert devant des Toulousains, incapables de s'imposer au Stadium depuis 2012 (4 défaites et 2 nuls). Les Toulousains ont fait un peu mieux après la pause. Mais ce n'était pas compliqué tant ils pouvaient difficilement faire pire! Lecomte a alors été bon, notamment sur une tête de Gradel (69) et sur un duel face à Corentin Jean (72). 

Reynet a en revanche mal fini. Il a commis une erreur de main sur un dernier coup franc de 25 m décalé à droite (90).

A l'issue du match, des affrontements ont opposé la police à quelques supporters de Montpellier. Trois d'entre-eux, qui avaient jeté des projectiles en direction des CRS, ont été interpellés. 
    
Les deux équipes se retrouveront le 15 novembre dans une commune de l'Aude pour un match de solidarité en faveur des victimes des inondations qui ont endeuillé ce département les 15 et 16 octobre.
 
Ils ont dit :
Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier) : "On a fait une première mi-temps de grande qualité. Il y aurait pu y avoir trois buts à zéro. On a fait un très
bon match. On a cherché à être solide. On est discipliné. On est difficile à manoeuvrer. On ne prend pas de but. On a de la régularité dans le jeu. Andy Delort est généreux, est bon dans les déplacement. On voulait rester sur le podium. On est à la 11e journée. On verra si on peut enchainer avec une troisième victoire contre Marseille. On va tout faire pour rester là-haut. Ce sont les joueurs qui décident, qui ont envie de gagner". 

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse) : "On est dans un moment compliqué. Notre dynamique est très négative. Après un début de saison de bonne facture, on a perdu le fil. On manque de confiance. Ce soir (samedi), on a vu la différence avec une équipe en pleine confiance. Deux buts à zéro, c'était mérité pour Montpellier. Dans le contenu et sur l'agressivité, c'est totalement insuffisant. Il faut retrouver de l'engagement et se rassurer rapidement. C'est un problème collectif et il faut que tout le monde se remette en question".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport ligue 1 montpellier hérault sc tfc