• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : un ado de 15 ans confondu par son ADN après le viol d'une joggeuse à Vergèze

Joggeuse (illustration) / © France 3 Aquitaine
Joggeuse (illustration) / © France 3 Aquitaine

Un adolescent de 15 ans a été interpellé par les gendarmes de la section de recherches de Nîmes pour le viol d'une joggeuse le 1er mars dernier à Vergèze. Le suspect a été confondu par son ADN.

Par Zakaria Soullami


Les gendarmes de la section de recherches de Nîmes ont procédé à l'arrestation de l'adolescent de 15 ans hier après-midi. Il a été placé en garde à vue pour le viol d'une joggeuse le 1er mars dernier à Vergèze et devrait être déféré ce dimanche.

Confondu par son ADN


Des traces génétiques inconnues avaient été trouvées sur le corps de la joggeuse. Les analyses ADN ont donc confondu l'adolescent, comme le révèlent nos confrères d'Objectif Gard.
"Sur commission rogatoire, la section de recherche de la gendarmerie avait convoqué plusieurs jeunes susceptibles de répondre au signalement fait à la suite de l'agression pour un prélèvement d'ADN, c'est alors que le garçon s'est présenté avec son père", a expliqué à l'AFP la procureur de la République
de Nîmes Laure Beccuau.

Une violente agression


Le 1er mars dernier, la joggeuse, une mère de famille de 33 ans, courait avec des écouteurs dans les oreilles, quand elle a été frappée à la tête avec une bouteille et mordue. Elle a ensuite été menacée avec un couteau et violée.

Vergèze (30) : émotion après le viol d'une joggeuse
E. Terpereau et D. Aldebert

Sur le même sujet

Occitanie : vers une pénurie de miel d'ici la fin de l'année ?

Les + Lus