20 communes des Cévennes gardoises réclament des comptes à Orange

Téléphone fixe, mobile et internet sont régulièrement en panne, dans une vingtaine de communes des contreforts des Cévennes, d'où la colère des élus et des usagers. Mais pour l'instant, les réponses apportées par le fournisseur d'accès, Orange, semblent loin d'être satisfaisantes.


Sainte-Croix-de-Caderle, Lassalle, Conqueyrac, Peyrolles et une quinzaine d'autres communes gardoises ont des problèmes de téléphone fixe, mobile et aussi d'internet, depuis plus de 2 ans. Des pannes et des dysfonctionnements répétés qui irritent les riverains et leurs rendent la vie compliquée.
Ils demandent des comptes à l'opérateur Orange, en charge du réseau.

Une vingtaine de maires de ces communes rurales ont pu rencontrer, lundi, la direction de l'opérateur de téléphonie.
Histoire de faire savoir au représentant d'Orange qu'il n'est pas normal de payer pour un service non honoré.
        
Orange explique ces problèmes par des élagages déficients et des sous-traitants incompétents. L'arrivée du concurrent Free a également généré une perte d'un milliard d'euros de chiffre d'affaire. Mais côté réponses techniques et amélioration du service aux clients, pas grand chose.

S'ils ne sont pas entendus rapidement, les maires de ces villages qui n'ont pas hésité ces derniers mois à contacter leurs parlementaires pourraient organiser des manifestations plus virulentes que l'envoi de courriers.

Reportage F3 LR : D.Moine et L.Thélu