Alès : un chauffard fonce délibérément sur deux policiers après une course-poursuite en centre-ville

Samedi 29 août, un automobiliste a tenté de semer les policiers dans les rues d'Alès après avoir refusé d'obtempérer. Finalement intercepté, il a délibérément foncé sur deux agents et pris la fuite.

Deux policiers ont été légèrement blessés.
Deux policiers ont été légèrement blessés. © Photo d'illustration. Alexis Sciard / PHOTOPQR / MAXPPP
Les faits se sont déroulés ce samedi 29 août, aux alentours de 17h30, dans le centre-ville d'Alès. Une Peugeot 306 grise s'engage alors en sens interdit sur la très commerçante rue d'Avéjan.Il aperçoit une voiture de policiers en patrouille, recule et fait demi-tour pour repartir dans le bon sens. Les trois policiers tentent de l'interpeller mais l'automobiliste prend la fuite. S'engage alors une course-poursuite à vive allure dans les rues du centre-ville.

Des images de l'agression

Le chauffard ralentit finalement au niveau d'un petit rond-point. Les policiers tentent de le stopper en prenant le giratoire à l'envers : les deux voitures entrent en collision. En l'espace de quelques secondes, deux policiers sortent du véhicule pour interpeller le chauffard. Mais l'homme recule et fonce délibérément sur les agents.

Des images du Centre Superviseur Urbain d'Alès (CSU) ont été publiées sur les réseaux sociaux par le syndicat Unité SGP Police dans la nuit de samedi à dimanche. La scène a été intégralement filmée.

Après les faits, le conducteur a abandonné son véhicule et pris la fuite à pied. Il est activement recherché. On sait à cette heure que le propriétaire du véhicule a été identifié et que le dossier a été confié à la Brigade de Sûreté Urbaine d'Alès.

Les deux policiers hospitalisés

L'un des policiers a été percuté au poignet, sa collègue a quant à elle tout juste eu le temps de sauter sur le côté pour éviter un choc frontal avec la Peugeot 306. Les deux policiers ont été transférés à l'hôpital d'Alès le jour-même et se sont vus prescrire respectivement 4 et 2 jours d'ITT. 

Franck Groux, représentant gardois du syndicat de police Alliance, affirme que ses deux confrères déposeront plainte dans les jours à venir.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité justice violence