Gard : un garçon de 14 ans sauvé de la noyade à Mialet

Un adolescent de 14 ans a été sauvé de la noyade par des témoins, mardi, alors qu'il se baignait dans le Gardon de Mialet. 

La baignade est interdite dans le Gardon depuis la fin juin en raison des mesures liées au Covid-19
La baignade est interdite dans le Gardon depuis la fin juin en raison des mesures liées au Covid-19 © Max Berullier / MaxPPP
Les sapeurs-pompiers du Gard sont intervenus, mardi 30 juin, sur la commune de Mialet pour secourir un jeune de 14 ans qui s'est noyé dans le Gardon au niveau du lieu dit "le pont noyé". 

Le garçon a d'abord été secouru par des témoins, qui l'ont extrait de l'eau avant de lui prodiguer les premiers secours. Ces passants lui ont fait un massage cardiaque, avant d'être relayés par les pompiers de Saint-Jean-du-Gard.

L'accès à la berge étant difficile, l'équipe de secours a dû traverser le Gardon pour ensuite évacuer le jeune vers une zone où il pouvait être héliporté.
 

Le jeune a ensuite été héliporté vers la clinique du Millénaire à Montpellier en étant conscient et en ayant retrouvé une activité cardiaque. Un miracle dû à la réactivité des témoins, selon les sapeurs-pompiers, qui encouragent le plus grand nombre à se former aux gestes de premiers secours.
   

Baignade interdite dans le Gardon à cause du Covid-19

Depuis la semaine dernière, la baignade est interdite dans les rivières du Gard en dehors des sites contrôlés par l'ARS (Agence Régionale de Santé) et "répondant aux obligations réglementaires". Telle est la décision du préfet du Gard, Didier Lauga, qui a demandé aux communes située près des rives, notamment du Gardon, de prendre un arrêté allant en ce sens. 
 
Selon la préfecture, il s'agit d'une mesure post-crise sanitaire qui permettrait de protéger la santé des baigneurs d'une eau potentiellement souillée par le virus. Si pour l'intstant aucune infection ayant pour origine une exposition à des eaux contaminées n'a été déclarée pour le SARS-CoV-2, selon le Haut Conseil de la sécurité publique, l'interdiction a été déclarée par précaution.

Depuis le début de la saison, il y a déjà eu deux noyades dont une mortelle au Grau-du-Roi dans le département.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers noyade cévennes nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter