L'éléphante Dumba ne serait pas en danger selon le procureur d'Alès, l'association One Voice demande à voir

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léa Bouquet .

L'association One Voice a déposé plainte pour dénoncer les mauvais traitements infligés à Dumba, une éléphante accueillie provisoirement à Euzet-les-Bains (Gard). Sur les conclusions d'un rapport vétérinaire, le parquet d'Alès assure que l'animal n'est pas maltraité et veut clore la polémique.

Depuis plusieurs semaines, la polémique autour de la situation de Dumba, une éléphante de 40 ans, ne cesse d'enfler. L'animal réside depuis quelques mois sur la commune d'Euzet-les-Bains, dans le Gard, et a fait l'objet d'un signalement de la part de One Voice.

L'association, qui oeuvre pour les droits des animaux, a déposé plainte en urgence auprès du tribunal d'Alès il y a plusieurs jours pour mauvais traitements, défauts de soins et exploitation irrégulière d'un établissement détenant des animaux non domestiques.

Selon sa présidente Muriel Arnal, le pachyderme souffrirait physiquement et psychologiquement et n'évoluerait pas dans un environnement favorable.

Pour le parquet d'Alès, "l'animal va très bien"

Pour répondre aux inquiétudes de l'association, le procureur de la République d'Alès François Schneider a demandé vendredi à un vétérinaire d'ausculter l'éléphante. Pour lui, les conclusions de cet examen médical sont sans appel.

Le rapport de ce spécialiste indique que l'animal va très bien, il vit dans des conditions correctes. Il est connu de nos services, suivi, bien traité et très heureux avec sa maîtresse.

François Schneider, procureur de la République d'Alès.

François Schneider l'affirme : il a pris toutes les dispositions pour s'assurer du bien-être de l'éléphante. Il explique avoir sollicité l'expertise de la gendarmerie et de l'Office français de la biodiversité et souhaiterait désormais que la polémique prenne fin.

Il ne prévoit donc pas l'ouverture d'une enquête, bien que le sujet ait personnellement touché la Ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. 

Le dossier n'est pas clos pour One Voice

L'association One Voice reste sur ses positions : pour elle, le dossier Dumba est encore loin d'être terminé. Sa présidente demande à présent l'accès au rapport vétérinaire commandé par le parquet. 

"Nous voulons plus de transparence. Quand nous aurons ce rapport entre les mains, nous n'hésiterons pas à utiliser notre contre-pouvoir s'il le faut", explique-t-elle.

Pour Muriel Arnal, les résultats de ce rapport ne concordent pas avec ceux qu'elle dit avoir menés avec son association.

Nous avons mandaté six experts indépendants et tous assurent que l'état de santé de Dumba est dégradé et qu'elle souffre de détresse mentale. Il y a même une suspicion de tuberculose.

Muriel Arnal, présidente de l'association One Voice.

De son côté, le procureur d'Alès n'est pas disposé à mettre ce rapport à la disposition de l'association et souhaite définitivement tourner la page. "J'adore les animaux et je n'ai aucun intérêt à mentir au sujet de Dumba : je ne fais que mon travail ! Maintenant, il faut que toute cette affaire cesse." 

François Schneider déplore aussi les menaces et insultes dont ont récemment fait l'objet la propriétaire de l'éléphante et le maire d'Euzet-les-Bains sur les réseaux sociaux.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité