Cet article date de plus de 4 ans

Saint-Martin-de-Crau et Alès : le programme taurin du printemps 2017

Les ferias de Saint-Martin-de-Crau et Alès ont 2 points communs. Elles font appel presque exclusivement à des éleveurs français (32 toros sur 34). Et elles engagent l'Arlésien Juan Leal, apprécié par les aficionados et la critique, mais jusque là curieusement oublié par les organisateurs.
Juan Leal le jour de son alternative, le 19 mai 2013 à Nîmes. Depuis, il n'a guère eu l'occasion de toréer en France. Il revient ce printemps dans le Sud-Est. En avril à Saint-Martin-de-Crau, en mai à Alès.
Juan Leal le jour de son alternative, le 19 mai 2013 à Nîmes. Depuis, il n'a guère eu l'occasion de toréer en France. Il revient ce printemps dans le Sud-Est. En avril à Saint-Martin-de-Crau, en mai à Alès. © Maurice Berho
Bonne nouvelle! Les dirigeants des arènes françaises ont retrouvé le numéro de téléphone de Juan Leal ou de ses apoderados. Coup sur coup, Saint-Martin-de-Crau et Alès mettent à l'affiche celui que l'on présentait il y a peu de temps comme le possible successeur/concurrent de Sébastien Castella et Juan Bautista. Ce n'est que justice : Juan Leal a démontré en 2016 à Madrid et dans les arènes du deuxième circuit espagnol qu'il mérite qu'on lui fasse une place dans les ferias françaises.

Les autres toreros engagés sont (à l'exception de Francisco José Espada) des habitués de ces arènes exigeantes mais qui peuvent servir de point d'appui pour intégrer le circuit des "grandes ferias". Alberto Lamelas notamment est "abonné" aux toros du Curé de Valverde à Alès. Morenito de Aranda voudra poursuivre à Saint-Martin-de-Crau son idylle avec les toros de Gallon. Le vénézuélien Manolo Vanegas estoquera le 28 mai à Alès les derniers novillos de sa carrière une semaine avant de recevoir l'alernative à Vic Fezensac.


Saint Martin de Crau (Bouches du Rhône)
Arènes Louis-Thiers


Samedi 29 avril, 17h
Octavio Chacón, Pérez Mota et Javier Cortés.
6 toros de Yonnet, Jalabert, Granier, Tardieu, Giraud et Pagès-Mailhan (défi ganadero)

Dimanche 30 avril, 11h
El Azabache, Lucas Miñana, El Pere et Clément Hargoux
6 erales de Granier  (novillada sans picador)

Dimanche 30 avril, 17h
Morenito de Aranda, Juan Leal et Francisco José Espada
6 toros de Gallon 

























Alès (Gard)
Arènes du Tempéras


Samedi 27 mai, 17 h
Domingo López Chaves, Michelito et Juan Leal
6 toros de Concha y Sierra, Blohorn, Jalabert, Cuillé, Pagès-Mailhan et Camino de Santiago (concours de ganaderías)

Dimanche 28 mai, 17h
Sánchez Vara, Octavio Chacón et Alberto Lamelas
6 toros de Cura de Valverde

dimanche 28 mai, 11h
Manolo Vanegas
Novillos de Cura de Valverde, Escolar Gil, Puerto San Lorenzo et Cuillé
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
signes du toro culture tauromachie