Assises de Nîmes : “ une exécution ” selon les enquêteurs

La salle d'audience de la cour d'assises du Gard à Nîmes - mars 2017. / © F3 LR
La salle d'audience de la cour d'assises du Gard à Nîmes - mars 2017. / © F3 LR

Au 2ème jour du procès de Fabrice Autrand, cet ingénieur et chef d'entreprise alésien, accusé d'avoir commandité le meurtre de sa compagne en avril 2013, l'heure était aux témoignages des enquêteurs.

Par Carine Alazet

Ce lundi matin, à la reprise du procès de Fabrice Autrand, accusé d'avoir commandité l'assassinat de sa compagne, les enquêteurs sont venus à la barre raconter leur arrivée dans la maison du drame le 6 avril 2013.

Le commandant de police a notamment expliqué que l'attitude de l'accusé avait paru très vite suspecte, "impassible et non impliquée".

Il a qualifié le scénario de cette nuit terrible de "véritable exécution".

L'ex-compagne de l'accusé est également venue témoigner. Très émue, elle n'a pu retenir ses larmes à l'évocation des faits.

Rachel a miraculeusement survécu à 3 balles tirées dans l'intention de la tuer la nuit du 6 avril 2013. Le tueur présumé s'est introduit dans sa chambre, à la demande de son compagnon et père de son fils, mais son arme s'est enrayée et il s'est enfui.  

Fabrice Autrand, arrêté 8 mois après les faits, reconnaît sa culpabilité.
Son co-accusé dans le box, Mourad Bouabiba, nie toujours sa participation. 

A Nîmes, récit d'audience Cécile Banasik : 
Assises du Gard : 2è jour du procès de Fabrice Autrand
Cet ingénieur d'Alès est accusé d'avoir commandité l'assassinat de sa compagne en avril 2013. Retour sur le témoignage des enquêteurs ce lundi matin à Nîmes avec Cécile Banasik. - F3 Pays Gardois

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus