Drame de Beaucaire : la piste de l’explosion d’un pneu privilégiée

Accident de car à Chantemerle-les-Blés, dans la Drôme - 28 mai 2018 / © Fabrice HEBRARD / MAXPPP
Accident de car à Chantemerle-les-Blés, dans la Drôme - 28 mai 2018 / © Fabrice HEBRARD / MAXPPP

Trois personnes originaires de Beaucaire sont mortes, samedi soir, sur l'A7 dans la Drôme, dans l'accident d'un autocar de spectateurs qui retournaient vers la commune gardoise. La piste privilégiée par les enquêteurs est celle de l’explosion d’un pneumatique.

Par Joane Mériot

Selon les premiers éléments de l’enquête, un problème de pneumatique serait à l’origine de cet accident de bus qui a coûté la vie à trois personnes. Le procureur de la République à Valence, qui a ouvert une enquête pour " homicides et blessures involontaires" s'est exprimé ce dimanche midi depuis le centre hospitalier de Valence. Il confirme que la piste privilégiée par les enquêteurs est celle d'un pneu qui aurait éclaté.


"Certains passagers du bus ont entendu une détonation" qui pourrait correspondre, précise Alex Perrin, procureur de la République à Valence. 
Une autopsie du chauffeur doit également être réalisée par l'institut médico-légal de Grenoble. Selon les premiers éléments de l'enquête, celui-ci avait ses permis et ses visites médicales à jour. Le véhicule était "a priori" en bon état et circulait à 97 km/h au moment du drame, ce qui n'est "pas une vitesse anormale"
 

Pour rappel ...



Un car de supporters de rugby du Castres Olympique, transportant 31 personnes, qui revenaient de la demi-finale de Top 14 Castres-Racing 92, près de Lyon, s'est couché samedi soir sur l'autoroute A7 dans la Drôme. L’accident a fait trois morts, 11 blessées graves et 17 blessés légers.

Les trois morts sont des adultes, parmi lesquels figurent un couple d'une cinquantaine d'années, la femme travaillait au centre communal de Beaucaire. La troisième personne décédée est le chauffeur de 70 ans, originaire de Sauveterre, dans le Gard.

Les victimes sont "des jeunes de Beaucaire qui étaient partis voir le match (...) une équipe et les familles des jeunes joueurs", a indiqué la mairie de Beaucaire.

Une cellule d’aide psychologique dans les écoles et collèges


Ce lundi, les psychologues du SAMU rencontreront les élèves des écoles primaires et des collèges de Beaucaire, Saint-Gilles et Tarascon.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus