Gard : l'élection du maire de Sauve Olivier Gaillard annulée par le Tribunal Administratif

En mars dernier, Olivier Gaillard a été élu maire de Sauve avec 33 voix d'écart avec la maire sortante Alexandra Masot. Celle-ci a déposé un recours pour " abus de propagande. " Le Tribunal Administratif lui a donné raison : la polémique portait sur un tract paru 3 jours avant le scrutin.

Olivier Gaillard, maire de sauve
Olivier Gaillard, maire de sauve © France 3 LR
La polémique a fait rage à Sauve. Une victoire serrée pour le nouveau maire et un recours déposé par la maire sortante, 33 voix d'écart et un tract diffusé 3 jours avant le scrutin.

Olivier Gaillard, le député ex-La République en marche a été élu maire de Sauve dès le premier tour avec 52,03% (soit 422 votes) pour une participation établit à 60,8%.  La maire sortante, Alexandra Masot, qui a récolté 47,9% (soit 389 votes) a déposé un recours pour " abus de propagande ".

Au lendemain de l'élection, Alexandra Masot pointait du doigt le contenu d'un tract distribué par leurs adversaires 3 jours avant l'élection. "Il évoquait un million de dettes, de déficit de la commune avec un risque de mise sous tutelle ce qui est complètement faux mais qui a pu inquiéter les électeurs",  nous avait alors détaillé Pierre Audibert, conseiller d'opposition.
 
  
 

Election annulée 

Ce mardi, les juges du tribunal administratif de Nîmes ont donné raison à Alexandra Masot. Selon nos confrères d'Objectif  Gard, le tribunal a jugé que " dans les circonstances particulières, l’irrégularité tenant à la diffusion massive du tract incriminé comportant des éléments nouveaux de polémique électorale moins de trois jours avant la fin de la campagne électorale avait été susceptible d’influer sensiblement sur le choix des électeurs et donc, eu égard au faible écart de voix séparant les deux listes, représentant 3,9 % des votants, de fausser les résultats du scrutin. " 

Les élections sont donc annulées. Contacté par téléphone, Olivier Gaillard annonce faire appel de la décision devant le Conseil d'Etat. Dans l'attente de ce jugement, Olivier Gaillard reste maire de Sauve. ll devrait démissionner, comme annoncé, de son poste de député d'ici fin décembre. 
 

J'ai pris acte de la décision de justice du Tribunal administratif, nous allons déposer un recours devant le Conseil d'Etat. En attendant, nous allons continuer à oeuvrer pendant cette periode pour la ville de Sauve. Olivier Gaillard, maire de Sauve












 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections justice société