• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : les gilets jaunes des Cévennes dans l'émission “La France fracturée” sur France 3 ce mardi à 21h

Dions (Gard) - les gilets jaunes sur un barrage filtrant - décembre 2018. / © F3 LR
Dions (Gard) - les gilets jaunes sur un barrage filtrant - décembre 2018. / © F3 LR

Les blocages des gilets jaunes ne sont pas sans conséquence sur l'économie régionale. De nombreuses entreprises sont fortement touchées par ces barrages. Les procédures de chômage technique ou partiel se multiplient. Exemple dans le Gard, autour de la ville d'Alès.

Par Fabrice Dubault


Au barrage de Dions, dans le Gard, on est accueilli par un immense portrait d'un gilet jaune avant d'effectuer un gymkhana entre des bottes de pailles. Mis en place par les agriculteurs locaux, la population les a vite rejoint.

En semaine, cette barricade est tenue jours et nuits par une trentaine de gilets jaunes et jusqu'à 180 le week-end. Ils sont déterminés. Une révolte visible et pacifique. Un barrage filtrant en terre camisarde ou chacun a trouvé sa place.

L'agglomération d'Alès et ses 130.000 habitants s'accommode plus ou moins bien de ces barrages filtrants qui empêchent les camions de passer.
Depuis le début du mouvement, les entreprises ont du mettre plus de 1.000 salariés au chômage partiel. L'économie locale tourne au ralenti.

Un commerçant, au risque d'être pénalisé, a décidé de ne pas payer sa TVA au mois de novembre, préférant verser des salaires. Le 17 novembre dernier, il n'a réalisé que 400 euros de chiffre d'affaires, au lieu de 7.000 euros habituellement. 

Toutes les entreprises, quelque soit leur taille, sont touchées. Mais les plus petites, celles qui constituent l'essentiel du tissu économique cévenol sont les plus fragiles.
Un coiffeur a perdu 40% de son chiffre d'affaires. Il envisage lui aussi d'avoir recours à du chômage partiel. 
Son voisin Nathanaël est inquiet. Sa société d'emballage emploie 12 salariés. Ses vendeurs éprouvent les pires difficultés pour circuler. A 20 jours des fêtes de fin d'année, il est dans l'expectative.
 

Alès fût un grand bassin industriel


La baisse des dotations globales aux collectivités, 50 millions d'euros en moins en 6 ans, a obligé ce territoire rural à faire des choix, à diminuer l'offre de services publiques pénalisant encore plus ces citoyens excentrés.

Pour un restaurateur passionné d'automobiles ça ne s'invente pas, la situation n'est plus tenable. En un mois, il a perdu 8.000 euros de chiffre d'affaires et se retrouve avec les huissiers à la porte.

Depuis Louis XIV, les Cévennes ont toujours fait entendre une voix dissidente. Une résistance au pouvoir central qui 3 siècles plus tard semble toujours d'actualité.
A l'annonce des propositions du Premier Ministre, cet après-midi, sur le barrage de Dions, les gilets jaunes ont eu le sentiment de ne pas avoir été compris.
Paris et Alès, visiblement ne parlent pas le même langage.
 
Gard : les gilets jaunes des Cévennes dans l'émission “La France fracturée” sur France 3 ce mardi à 21h
Rencontre avec les gilets jaunes des Cévennes gardoises. En terre camisarde, le mouvement mobilise. - F3 LR - Reportage : L.Beaumel, B.Bock et S.Djian

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : 350 mesures de chômage technique suite au mouvement des Gilets Jaunes

Les + Lus