Inondations dans le Gard : la solidarité met du baume au coeur des sinistrés de Valleraugue

A Valleraugue, village du Gard particulièrement touché par les pluies diluviennes, la solidarité s'avère efficace ! En plus des pompiers et de l'armée, des nombreux bénévoles -famille, amis ou simple citoyens- sont venus aider les sinistrés pour nettoyer les rues et déblayer les maisons.
 

Depuis ce terrible épisode cévenol qui a inondé le village de Valleraugue, dans le Gard, beaucoup de gens -pompiers, militaires mais aussi simples bénévoles- se sont retroussés les manches pour venir en aide aux sinistrés.
Depuis ce terrible épisode cévenol qui a inondé le village de Valleraugue, dans le Gard, beaucoup de gens -pompiers, militaires mais aussi simples bénévoles- se sont retroussés les manches pour venir en aide aux sinistrés. © C.Métairon/FTV
Situé au pied de l’Aigoual, le village de Valleraugue a vécu un épisode pluvieux particulièrement violent, samedi 19 septembre. Cette commune cévenole, qui compte près d'un millier d'habitants, est restée très difficile d'accès ces derniers jours à cause des précipitations et la crue de l'Hérault : l'eau a ravagé les ponts, arraché les routes et provoqué de nombreux éboulements.

Dès le lendemain dimanche, la solidarité a commencé à s'organiser : les communes des alentours ont envoyé des hommes, des camions et du matériel; les pompiers et l'armée ont formé une véritable chaîne humaine dans le centre du village pour déblayer déchets et gravats.
 

Les gens sont arrivés de partout ! Ça fait du bien, tout le monde se serre les coudes. Avec l'armée et les pompiers, on se sent complètement pris en charge, il faut leur dire merci à tous !

Stéphanie, sinistrée de Valleraugue


Jeudi, c'est tout un groupe de jeunes mineurs isolés et leurs éducateurs venus du Vigan qui se sont retroussés les manches. Mission du jour : évacuer la boue d'une cave totalement inondée. En deux heures, ils ont chargé une cinquantaine de brouettes et tout vidé avant de partir vers un des 80 hameaux du village. 

Des hameaux très touchés

A Valleraugue, la reconstruction va prendre du temps. Au centre du village, là où le Clarou rejoint le fleuve Hérault, le pont a été emporté. Impossible d'utiliser une voiture, pour le moment les riverains ne peuvent passer qu'à pied sur des gravats dangereux pour sortir de leur quartier. 

Des les nombreux hameaux de Valleraugue, les besoins sont énormes selon le maire, qui répond d'une voix épuisée au téléphone.
 

Il nous faut des mini-pelles, des camions bennes, des pioches...Il y a encore de nombreuses caves et maisons à vider. On a besoin de bras là-haut !     

Joël Gauthier, maire de Valleraugue


Toutes les bonnes volontés peuvent se présenter lundi matin entre 8 et 9 heures, aux services techniques de la commune, à l'entrée du village. Mieux vaut venir avec son propre véhicule.

 
durée de la vidéo: 02 min 10
Valleraugue: la solidarité en action ©FTV
 

Les forestiers sapeurs de L’héraut solidaires des communes gardoises 


Le département de l'Hérault a décidé d’envoyer une vingtaine de forestiers sapeurs et d’agents des routes dans les communes gardoises les plus touchées pour les aider à dégager les routes de la vallée de l’Hérault et désengorger le fleuve au niveau des ouvrages d’art chargés d’embâcles.

"Depuis le début de semaine, une colonne de 23 forestiers sapeurs est venue en renfort dans les communes du secteur de Sumène. Une équipe de Génie Civil composée d’agents spécialisés dotés d’une pelle mécanique et d’un poids lourd est également mobilisée. Cette force d’intervention s’ajoute aux agents du Pôle Routes et Mobilité, également présents sur place et équipés de tractopelles, des camions bennes et de balayeuses." précise le communiqué du département 34.
 
Une équipe de grimpeurs élagueurs est également mobilisée pour des travaux d’accès complexe.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cévennes inondations météo solidarité société environnement pompiers faits divers armée sécurité