• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les avions de la sécurité civile arriveront à Nîmes-Garons en 2017

Marignane (Bouches-du-Rhône) - les Canadair et les pilotes s'entraînent avant la saison estivale - juin 2014. / © F3
Marignane (Bouches-du-Rhône) - les Canadair et les pilotes s'entraînent avant la saison estivale - juin 2014. / © F3

Annoncée pour 2016, l'arrivée des Canadair et des avions de la sécurité civile, basés jusque là à Marignane, s'installeront sur l'aéroport de Nîmes-Garons, au 2e trimestre 2017. Au total, avec le Groupement d'hélicoptères déjà en poste dans le Gard, Garons comptera plus de 200 personnes.

Par Fabrice Dubault


C'est le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui avait annoncé la bonne nouvelle pour le Gard, le 14 janvier 2013.

La Base avions de la sécurité civile, BASC, devait s'installée sur l'aéroport de Nîmes-Garons, courant 2016. Avec à la clef, une centaine d'emplois supplémentaire. Ce changement de site de Marignane vers le Gard se fera finalement avec un an de retard, pour l'instant, puisque la nouvelle date d'installation est désormais prévue au printemps 2017.

Le projet de la future BASC, la Base avions de la sécurité civile, à Nîmes-Garons - 2015 / © securite civile
Le projet de la future BASC, la Base avions de la sécurité civile, à Nîmes-Garons - 2015 / © securite civile

Les Canadairs et autres avions dédiés aux secours, 26, rejoindront sur l'aéroport de Nîmes-Garons, le Groupement d'hélicoptères de la sécurité civile, GHSC, déjà basés sur ce site.

Selon nos confrères d'Objectif Languedoc-Roussillon La Tribune, à terme, l'objectif serait de créer un pôle européen de lutte contre les incendies sur le site de Nîmes. Ce projet permettrait d'optimiser pleinement les ressources disponibles et de bénéficier des financements de l'Union Européenne.

En France, depuis deux ans, nous n'avons pas de gros incendies. Or, nous mettons en place des moyens importants. Ceux-ci pourraient être valorisées dans d'autres endroits comme l'Espagne ou le Portugal», indique Frédéric Goubeault, chef du GHSC.




Plus d'infos sur la BASC.
Plus d'infos sur le GHSC.

Les moyens nationaux de la sécurité civile

Ce sont 23 bases hélicoptères, sur le territoire français et un centre de maintenance et de formation à Nîmes.

C'est aussi une base d'avions qui va déménager en face du centre de maintenance des hélico Dragons.
La plateforme aéroportuaire de Nîmes est le 3ème centre de maintenance aéronautique en France. Il est aussi un pôle majeur de formation aux métiers de l’aéronautique.

La flotte d’avions comprend : 12 Canadair, 9 Tracker, 3 Beech et 2 Dash 8

La Sécurité Civile, ce sont aussi 23 centres de déminage repartis sur le territoire et trois unités d'instruction et d'intervention de la sécurite civile basées à Nogent-le-Rotrou, Brignoles et Corte.
Enfin, il y a 3 établissements de soutien opérationnel et logistique à Mery-sur-Oise, Jarnac, La Valentine.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus