Coronavirus : une pharmacie du Gard invente le drive médicaments à Aigues-Mortes

En Petite Camargue, l'initiative d'un pharmacien d'Aigues-Mortes fait mouche. Ses clients gardois attendent à l'extérieur de l'officine la délivrance de leurs médicaments. La file d'attente est assez longue mais avec la bonne distance de sécurité et un léger soleil, les patients restent sereins.

Aigues-Mortes (Gard) - la pharmacie drive made in Camargue - 16 mars 2020.
Aigues-Mortes (Gard) - la pharmacie drive made in Camargue - 16 mars 2020. © F3 LR J.M.Escafre

Sur le trottoir, la file des clients de la pharmacie est divisée en 2. Ceux qui n'ont pas encore été accueillis par un phamacien masqué et ceux qui attendent leurs médicaments. Mais pour tous, distance imposée entre chaque client : 1m50.

Une organisation version drive made in Camargue... coronavirus oblige.
 

On a mis en place une solution pour que les clients ne soient pas agglutinés dans la pharmacie, dans un espace clos. Une organisation, avec une arrivée et une sortie, et une circulation avec le moins de croisements possibles.

 
Cette pharmacie d'Aigues-Mortes a tenu à minimiser les contacts entre les patients eux-mêmes, mais aussi avec le personnel.
En quelques heures, les habitudes et l'organisation ont dû changer...
 

Les clients ne sont pas aussi bien servis qu'avant, il y a moins de conseils, moins de contacts. Mais le dispositif est sanitairement plus sûr, pour les clients mais aussi pour les employés de la pharmacie.


L'attente est légèrement plus longue qu'habituellement à l'intérieur de l'officine. Les clients sont surpris de cette nouvelle méthode d'accueil et de vente mais restent compréhensifs.
 

Le fait d'être dans la rue, cela crée un climat particulier... on a l'impression d'être restreint.

On essaie de respecter toutes les consignes et de protéger au mieux tout le monde.


Pour éviter la propagation du coronavirus, ce système proche de la vente à emporter a de fortes chances de se généraliser... dans les jours à venir.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société insolite camargue