Covid-19 à Nîmes : Pommes d’amour et canards pour demander la réouverture des fêtes foraines

Une soixantaine de forains ont manifesté ce mercredi dans les Jardins de la Fontaine à Nîmes pour demander la reprise d'activité des fêtes foraines. Pommes d’amour, barbes à papa et pêche aux canards étaient au programme pour rappeler aux passants ces plaisirs d’avant Covid.

Les forains ont eu à coeur de redonner le sourire aux Nîmois dans les Jardins de la fontaine - 24 mars 2021.
Les forains ont eu à coeur de redonner le sourire aux Nîmois dans les Jardins de la fontaine - 24 mars 2021. © FTV Joane Meriot

Des pommes bien rouges et brillantes, des mousses roses et des petits canards en plastiques de couleurs vives… Ce mercredi après-midi, quelques Nîmois de passage ont pu profiter gratuitement de cette fête foraine miniature installée devant les Jardins de la Fontaine à Nîmes.

Une soixantaine de forains de la région se sont rassemblés pour demander la reprise des fêtes foraines. - 24 mars 2021
Une soixantaine de forains de la région se sont rassemblés pour demander la reprise des fêtes foraines. - 24 mars 2021 © Joane Meriot

Des forains privés de travail depuis octobre 2020

Une première depuis de longs mois, puisqu’un décret interdit aux forains de travailler depuis le mois d’octobre 2020. Une situation extrêmement difficile pour Philippe Van de Walle, forain et président du Cid Europe.

Nous n’avons aucune perspective de reprise. Et certains d’entre nous n’ont eu aucune rentrée d’argent depuis presque un an. Ça devient très difficile.

Le prix d'un manège varie en effet entre 50 000 et 500 000 euros. Beaucoup de forains mettent plus de dix ans à rembourser le prix d’achat de leur manège. L’entretien des plus grosses machines peut également coûter jusqu’à 10 000 euros par an.

Step 2: Place this code wherever you want the plugin to appear on your page.

Mercredi 14h30

Publiée par Union Intersyndicale des Entreprises Foraines de France sur Mardi 23 mars 2021

Les parcs d’attractions avantagés

Une situation difficile d’autant plus mal vécue que les grands parcs d’attractions comme le Parc Astérix, le Puy du Fou et le Futuroscope doivent en théorie rouvrir leurs portes au public au début du mois d'avril. Pour le moment, seul le parc Disneyland Paris a annoncé le report de son ouverture.
« C’est de la discrimination, affirme Philippe Van de Walle. Nous faisons le même métier. Sauf que les parcs eux peuvent rentrer de la trésorerie en effectuant des préventes sur internet, ce qui n’est pas notre cas. ».

500 barbes à papa et 1000 pommes d'amour ont été distribuées gratuitement par les forains. - 24 mars 2021
500 barbes à papa et 1000 pommes d'amour ont été distribuées gratuitement par les forains. - 24 mars 2021 © Joane Meriot

Une action festive pour les Nîmois

Avec le retour du soleil et d’un thermomètre plus généreux, la soixantaine de forains réunie cette après-midi, espère que les activités de loisirs pourront progressivement reprendre. Mais ils expriment aussi leurs craintes d’être les grands oubliés de la reprise. Le maire LR de Nîmes, Jean-Paul Fournier, a exprimé son soutien et sa volonté de voir la fête foraine reprendre dès que possible.

Avec près de 1.000 pommes d’amour et 500 barbes à papa, distribuées gratuitement, l’action des forains aura en tout cas été aussi festive que revendicative. Une joie pour les jeunes enfants qui ont pu partir « à la chasse aux canards », certains pour la toute première fois. « Le but, c’était aussi de faire plaisir aux Nîmois affirme Philippe Van de Walle. Ça nous fait plaisir de retrouver ce contact avec le public. »

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social sorties et loisirs covid-19 santé société