Mort de plusieurs chiens empoisonnés lors de la finale du championnat de France de canicross

Trois chiens sont décédés ce dimanche 12 mars après avoir été empoisonnés lors de la finale du championnat de France de canicross. Un quatrième est toujours entre la vie et la mort. L'évènement, qui se déroulait ce week-end à Vauvert dans le Gard, a été annulé.

La dernière journée de finale du championnat de France de canicross devait être festive mais s'est transformée en un véritable drame. Trois chiens sont décédés ce dimanche 12 mars après avoir été empoisonnés. Un quatrième est toujours dans un état grave. 

Ces empoisonnements seraient liés à un produit à limace contenu dans des boulettes de viandes disséminées le long du parcours sportif. 

Le drame s'est produit tôt, vers 7h30. Dès qu'ils s'en sont aperçus, des bénévoles de l'organisation ont cherché ses boulettes pour éviter de nouvelles victimes. 

Des boulettes de viande mortelles

Selon nos informations, les trois chiens sont décédés entre dix et quinze minutes après l'ingestion de l'une de ces boulettes, malgré l'intervention des vétérinaires de la Fédération des Sports et Loisirs Canins.

Le quatrième chien est toujours entre la vie et la mort, "seulement en ayant reniflé le vomi des autres chiens" précise Yvon Lasbleiz, président de la fédération.

C'est forcément un geste criminel même si je ne comprends pas pourquoi et qui a pu faire ça. Je ne sais pas si cette personne se rend compte de son acte. Quand on voit ce que cela a fait aux chiens, imaginez si un enfant s'était approché de ces boulettes !

Yvon Lasbleiz

Président de la Fédération des Sports et Loisirs Canins

De tous les évènements organisés par la Fédération des Sports et Loisirs Canins, Yvon Lasbleiz n'a jamais vu ça. Pour lui, le caractère criminel ne fait aucun doute. "Je ne comprends pas pourquoi et qui a pu faire ça. Je ne sais pas si cette personne se rend compte de son acte. Quand on voit ce que cela a fait aux chiens, imaginez si un enfant s'était approché de ces boulettes !" rapporte-t-il.

Même si il s'agissait d'une compétition, l'ambiance se voulait bon enfant pour que tous les participants partagent un moment de convivialité avec leurs compagnons à quatre pattes.

Une enquête est en cours

Des gendarmes de la brigade de Vauvert ainsi que des membres de la police scientifiques sont sur place. Plusieurs boulettes ont été ramassées, sans que le nombre exact ne soit connu. La zone du concours est interdite d'accès. 

Plusieurs personnes ont déjà été auditionnées. Les chiens victimes de cet empoisonnement seront autopsiés à Lyon. 

La Fédération des Sports et Loisirs Canins, l'association locale Canicross30 et la mairie de Vauvert ont porté plainte. Le parquet de Nîmes a été saisi de l'affaire.

La compétition annulée

Face à ce drame, les courses de ce dimanche 12 mars ont été annulées. Sur place, tout le monde est "sous le choc". La remise des prix de la première course a tout de même eu lieu, "mais le cœur n'y était pas" rapporte le président de la Fédération des Sports et Loisirs Canins, Yvon Lasbleiz. 

"C'est un pur acte de cruauté, tout le monde venait là pour passer un moment de complicité avec son chien... je pense à ceux qui repartent sans" ajoute Emilie Nelson, vice-présidente de l'association Canicross30. 

Sur les réseaux sociaux, de nombreux participants et associations partagent leur "colère, tristesse, incompréhension". Tous veulent soutenir les organisateurs et les maîtres des chiens victimes de cet acte malveillant.

Cette affaire est une première dans le monde des sports canins et dépasse le cadre régional. Le président de la Fédération française des Sports et Loisirs Canins indique avoir reçu des messages de soutien d'homologues européens.