Deux feux de maisons dans le Gard, les sapeurs-pompiers interviennent à Fournès et Sainte-Anastasie

À Fournès et Sainte-Anastasie, deux maisons ont pris feu dans la nuit de vendredi à samedi 13 janvier 2024. Les sapeurs-pompiers du Gard sont intervenus sur place. Un homme de 55 ans a été légèrement intoxiqué.

Dans la nuit de vendredi 12 à samedi 13 janvier 2024, deux incendies se sont déclarés à une heure d'intervalle dans les communes de Fournès et Sainte-Anastasie dans le Gard. 

Plus d'une quinzaine de pompiers ont été mobilisés sur chacun des deux feux.

Fournès, 2 h 53

Juste avant 3 heures du matin, les pompiers du Gard sont prévenus d'un départ de feu à Fournès.

En arrivant sur place, l'habitation inoccupée est "entièrement embrasée", détaillent les sapeurs-pompiers, et le feu se propage déjà à l'habitation mitoyenne.

Leur engagement d'environ quatre heures permet d'éteindre le feu en réduisant les dégâts sur la maison voisine dont les deux occupants indemnes "seront relogés par un autre voisin".

Sainte-Anastasie, 3 h 49

Presque une heure après, un peu avant 4 heures du matin, les sapeurs-pompiers du Gard interviennent sur un départ de feu dans une maison de village. 

Rapidement, l'incendie est contrôlé, seul le salon est touché par les flammes tandis que le reste du logement est impacté par les fumées.

Âgé de 55 ans, l'habitant de la maison a été transporté au centre hospitalier de Nîmes pour une légère intoxication due aux fumées.

Sur place, les forces de l'ordre et les autorités locales étaient présentes pour faciliter l'intervention des secours.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité