Disparition de Lucas Tronche : le témoin identifié par portrait-robot a été arrêté mais relâché, l’enquête continue

Un Bagnolais identifié par portrait-robot a été arrêté ce mercredi 18 octobre, il a aussitôt été interrogé. Mais très vite il a été mis hors de cause. L’homme a été relâché en fin de journée. L’enquête continue.

Après de long mois d’enquête sur la disparition de Lucas Tronche, un témoin a été identifié par portrait-robot. Il s’agit d’un homme résidant à Bagnols-sur-Cèze, commune où Lucas Tronche a disparu il y a trois ans et demi. Cet homme a rapidement été arrêté et placé en garde à vue par les policiers du SRPJ de Montpellier. Il a été entendu ce mercredi toute la journée. Mais très vite il a été mis hors de cause et sa garde à vue a été levée, selon une information révélée par Midi-Libre et confirmée par une source proche de l'enquête.
 

Un appel à témoins lancé il y a deux ans 

 


Cet appel à témoins avait été lancé il y a deux ans par la police nationale, l’homme âgé d’une quarantaine d’années était recherché car il avait été vu à proximité du lieu de la disparition.
 

Lucas Tronche a disparu le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze , alors qu'il se rendait à un cours de natation dans la commune voisine. Il avait 15 ans au moment des faits. Depuis aucune nouvelle du jeune homme.

Un homme a été condamné à deux ans de prison dont un avec sursis, dans cette affaire "le corbeau", car il était l'auteur de 11 courriers anonymes adressés aux parents. Lettres dans lesquelles, l’homme annonçait qu'il était avec Lucas et que l'adolescent allait bien, mais au fil des courriers, il se montrait agressif, accusant même les parents de Lucas Tronche de sur-médiatiser la disparition de leur enfant.
 

Deux autres hommes avaient déjà été placés en garde à vue au cours de l'été 2016, mais sans lien avec la disparition de l'adolescent ils avaient finalement été relâchés.