L'éducation conductive pour les enfants handicapés est pratiquée à Clarensac dans le Gard

Clarensac (Gard) - l'actrice Cécile Bois est la marraine du centre d'éducation conductif pour les enfants handicapés - janvier 2018. / © F3 LR
Clarensac (Gard) - l'actrice Cécile Bois est la marraine du centre d'éducation conductif pour les enfants handicapés - janvier 2018. / © F3 LR

Les enfants handicapés du centre d'éducation conductive de Clarensac, dans le Gard, ont une nouvelle marraine. La comédienne Cécile Bois, alias Candice Renoir, a choisi de soutenir cette structure aux méthodes alternatives. Il n'en existe que 8 en France. Découverte.

Par Fabrice Dubault

Ils s'appellent Numa, Léa, Sarah-Lou ou Nayla. Ils ont entre 6 et 9 ans et tous ont un handicap moteur. Mais dans ce centre d'éducation conductive gardois, pas de kiné, pas d'orthophoniste.

L'éducation conductive repose sur une globalité. Un professionnel est formé en 5 ans pour prendre en charge un enfant sur l'ensemble de son développement.


Accompagnés par leur maman ou par des assistantes, les enfants exécutent des exercices adaptés. Chacun à son rythme. Pour les parents, très présents dans la formation, cette méthode globale améliore le quotidien.

Des progrès que certains pensaient impossibles.

Ce matin là, le centre recevait une visite particulière. Cécile Bois, alias Candice Renoir, l'héroïne de la série policière de France 2. Marraine de l'association, elle espère mettre un coup de projecteur sur l'éducation conductive, une méthode pas reconnue officiellement.

Clarensac (30) : le centre d'éducation conductive pour enfants handicapés reçoit la visite de Cécile Bois
Les enfants handicapés du centre d'éducation conductive de Clarensac, dans le Gard, ont une nouvelle marraine. La comédienne Cécile Bois, alias Candice Renoir, a choisi de soutenir cette structure aux méthodes alternatives. Il n'en existe que 8 en France. Découverte. - F3 LR - Reportage : P.Pidoux et P.Barbès


 

L'éducation conductive ou pédagogie conductive en bref...

L'éducation conductive (EC) ou pédagogie conductive est une méthode d'éducation spécialisée pour infirmes moteurs cérébraux (IMC), créée par le médecin pédiatre hongrois András Pető dans les années 1940.

C'est une approche globale, qui part d'un pari positif sur les capacités des IMC, où par une série de jeux et d'exercice, la personne handicapée est amenée à développer ses acquisitions par l'accompagnement d'un «conducteur», dont la particularité est d'être éducateur polyvalent, formé en quatre ans en psychologie, kinésithérapie, orthophonie, instruction publique, pour concevoir des exercices globaux, par opposition à des prises en charges traditionnelles plus parcellisées.

Élaborée à Budapest dans ce qui est aujourd'hui le plus grand centre mondial pour enfants IMC, elle s'est répandue dans le monde à l'ouverture des pays de l'Est. Depuis, elle s'est largement implantée au Royaume-Uni, en Israël, en Allemagne et aux États-Unis. Elle est aujourd'hui pratiquée dans 170 structures à travers le monde.
Des centres pilotes existent dans l'univers francophone en Belgique et à Paris, au Comité d'études, d'éducation et de soins auprès des personnes polyhandicapées, le CESAP.

Sur le même sujet

Un Audois remporte la 8e édition du concours des jeunes maîtres restaurateurs

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés