Feria de la Pentecôte : triomphale journée pour El Juli

Pour la quatrième corrida de la feria de Nîmes, El Juli a obtenu samedi un triomphe d'envergure en coupant trois oreilles, tandis que Roman, qui a reçu l'alternative, a récolté deux récompenses à l'issue de son premier combat.

Nîmes - El Juli face à un taureau de Garcigrande à la feria de Pentecôte - 7 juin 2014.
Nîmes - El Juli face à un taureau de Garcigrande à la feria de Pentecôte - 7 juin 2014. © AFP PHOTO / FRANCK PENNANT

Pour ce rendez-vous, le bétail appartenant à l'élevage de Garcigrande (avec un exemplaire de Domingo Hernandez) a, avec sa très correcte présentation, donné dans l'ensemble des démonstrations de belle caste.

Pour ses débuts dans la catégorie des matadors, le jeune Espagnol Roman a étonné par son inspiration et sa valeur dans une première faena qui a conquis les aficionados. Sans brusquerie et avec de superbe bétail, sa faena a démontré maturité et sincérité. Une démonstration qui, hélas, n'a pas pu être renouvelée en raison de fébrilité face à son adversaire suivant.

Pour son contrat à Nîmes, au cours du week-end, Sébastien Castella, défavorisé au tirage au sort, n'a pu démontrer toute sa puissance. Cependant, dans ses deux faenas et devant des adversaires compliqués, le torero français a su étaler une technique et une volonté présente à tout instant.

Mais le triomphateur de l'après-midi a été El Juli. Impressionnant de maîtrise, toréant avec une spectaculaire proximité des cornes, le maestro, dans des enchaînements d'une précision inouïe à la muleta, a enthousiasmé le public, abasourdi par tant d'insolence dans le pouvoir.

Arènes de Nîmes : troisième corrida de la feria de Pentecôte

Roman, qui a reçu alternative : deux oreilles et un avis avec silence.
Sébastien Castella : un avis avec applaudissements et un avis avec saluts
El Juli : un avis avec une oreille et un avis avec deux oreilles
Bétai l: toros de Garcigrande (avec un exemplaire de Domingo Hernandez) possédant de la caste et donnant du jeu hormis deux toros
Temps : ciel dégagé
Entrée : arènes combles (13.500 spectateurs)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féria de nîmes tauromachie tourisme