Feux de forêt : "250 millions d'euros pour une commande inédite de Canadair" annonce Emmanuel Macron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault .

De nouveaux Canadair et en plus grand nombre, des moyens financiers, un milliard d'arbres plantés d'ici dix ans, Emmanuel Macron a annoncé ce vendredi, une "stratégie nouvelle" de lutte et de prévention contre les incendies. Ces mesures interviennent après les feux de forêt gigantesques qui ont marqué l'été 2022.

Le chef de l'État a prévenu que cet "été exceptionnel" ne "le sera peut-être pas autant" à l'avenir en raison du changement climatique, lors d'une cérémonie d'hommage, dans la salle des fêtes de l'Élysée, aux acteurs de la lutte anti-incendie.

Parmi eux, des pompiers d'Occitanie, dont une dizaine venue de l'Hérault, appartenant au SDIS.34.

Plus de moyens pour la lutte contre les feux de forêt

Rappelant que durant l'été, 72.000 hectares ont été incendiés, "soit six fois plus que la moyenne des dix dernières années", et ce presque dans un département sur deux, il a dévoilé un plan qui prévoit notamment un renforcement des moyens des départements et des moyens aériens.

Emmanuel Macron a ainsi annoncé une enveloppe supplémentaire de 150 millions d'euros à destination des services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) en 2023, afin de renforcer la lutte contre les feux de forêt par de nouveaux moyens humains et matériels.

L'annonce a été saluée par les élus départementaux, qui financent en grande partie les SDIS et réclamaient un soutien plus important de l'Etat.

Le président de la République a également évoqué un "plan de soutien au volontariat" dans les SDIS pour "allonger la durée pendant laquelle les entreprises pourront libérer leur sapeur-pompier volontaire", en indemnisant "mieux les entreprises citoyennes".

16 Canadair neufs en 2027 ?

Concernant le "réarmement aérien d'urgence", Emmanuel Macron a annoncé un investissement de 250 millions d'euros pour une "commande inédite" de Canadair.

Nous allons investir massivement pour que d'ici la fin du quinquennat en 2027, les douze Canadair déjà en service soient remplacés et que leur nombre soit porté jusqu'à 16.

Emmanuel Macron.

Une excellente nouvelle pour les hommes de la Sécurité civile basés sur l'aéroport de Nîmes-Garons.

C'est même une mesure ambitieuse que le syndicat du personnel navigant de l'aéronautique civile appellent de ses voeux depuis 10 ans. Avec le recrutement de plus de pilotes.

Car l'acquisition de 6 avions Dash 8, ces 6 dernières années, a juste pallié l'arrêt total d'exploitation des Tracker en 2020, après l'accident mortel de Générac.

Mais le syndicat reste prudent, entre la commande des avions, leur fabrication, leur livraison et leur mise en service, il peut se passer des années.

Plus on attend pour acheter des avions de type Canadair, plus on sera loin dans la liste d'attente et plus on sera livré tardivement. Si on commande aujourd'hui, on n'aura aucun avion avant 2030. L'urgence est là.

Christophe Govillot, porte-parole du syndicat du personnel navigant de l'aéronautique civile.

7 octobre 2022.

Par ailleurs, deux hélicoptères lourds seront prochainement acquis.

L'ONF comme "vigie"

Cette "stratégie nouvelle" prévoit aussi que soit dressée "une carte nationale à la maille la plus fine" pour recenser "les zones particulièrement vulnérables", a détaillé le président, et verra l'Office national des forêts jouer un "rôle de vigie".    

Enfin, le président de la République a promis "la plantation d'un milliard d'arbres" sur le territoire français "d'ici dix ans", soit "10% de notre forêt", pour compenser notamment les incendies mais aussi dans le but de fixer le carbone et de préserver la biodiversité.

"C'est faisable", a estimé le chef de l'État en évoquant "un formidable chantier écologique et d'aménagement de notre territoire". Il a indiqué que serait mis en place "un dispositif de financement public" pour arriver à cette fin, souhaitant en parallèle une "large mobilisation".

Ecrit avec AFP.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité