Football : un joueur du Nîmes Olympique en garde à vue accusé d'avoir eu recours à la prostitution de 2 mineures

Publié le
Écrit par Armelle Goyon
Un joueur du club de football du Nîmes Olympique est  en garde à vue.
Un joueur du club de football du Nîmes Olympique est en garde à vue. © FTV

Un footballeur professionnel du Nîmes Olympique est en garde à vue depuis lundi au commissariat de Nîmes. Il aurait été appréhendé par la police pour des faits présumés de "recours à la prostitution de mineures", après avoir déposé une plainte pour le vol de sa voiture.

Un footballeur de l'équipe pro du Nîmes Olympique a été placé en garde à vue au commissariat lundi après-midi. Son nom n’a pas été dévoilé pour le moment. Âgé de 25 ans, il est suspecté d’avoir eu recours à deux prostituées mineures, ce week-end. Il était absent de l'effectif nîmois qui a affronté Ajaccio lundi soir lors du championnat de ligue 2.

Des faits reprochés qu'il aurait reconnu lors de son audition par les hommes de la sûreté départementale du Gard.

Le Parquet a ouvert une enquête pour recours à des prostituées mineures.

Une plainte pour vol qui dérape

Tout est parti d’une plainte déposée par le joueur lui-même pour le vol de sa voiture, une audi Q3, par deux jeunes femmes mineures avec lesquelles il a eu des relations tarifées. Une 3e femme majeure, âgée de 18 ans, serait aussi impliquée dans le vol.

Entendues par les policiers, les deux prostituées, âgées de 17 ans, ont reconnu le vol mais elles ont aussi expliqué les relations qu’elles avaient eues avec le joueur.

Le professionnel du Nîmes Olympique pourrait être inculpé de "recours à la prostitution de mineures" et déféré à un magistrat dans la soirée.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.