Cet article date de plus de 3 ans

Gard : après le drame des Cascades du Sautadet, le préfet appelle à la vigilance

Après le terrible accident qui a coûté la vie à une fillette de huit ans ce dimanche aux cascades du Sautadet, le préfet du Gard appelle à la vigilance et insiste sur le fait que la baignade est totalement interdite sur le site.
 
« Un dramatique accident s’est produit aux Cascades du Sautadet, à La Roque sur Cèze. Malgré l’engagement massif et rapide des sapeurs-pompiers du Gard, une enfant de 8 ans a perdu la vie, victime d’une noyade » rappelle le préfet du Gard sur son compte Facebook.
 

En effet le drame s’est produit ce dimanche en milieu d’après-midi. Alors que la jeune fille se baignait dans une marmite elle a été emportée par le courant. Son corps a été retrouvé une heure plus tard par un plongeur du Gard.

Elle se trouvait avec sa sœur, qui elle a pu être sauvée par un jeune gardien de la paix en vacances dans le coin.
   

Un site dangereux et interdit à la baignade


Ce dernier drame fait monter à 31 le nombre de morts sur le site des cascades depuis 1960.

« Ces événements tragiques rappellent, une nouvelle fois, la dangerosité des Cascades du Sautadet » peut-on lire sur le communiqué du préfet du Gard.

Aussi, ce dernier appelle au civisme et au respect de la réglementation et rappelle que la baignade est strictement interdite dans les Cascades du Sautadet par arrêté municipal, depuis le début des années 2000.
 


Cette interdiction est clairement indiquée par des panneaux et des banderoles (en français et en anglais). Sur les berges, un marquage au sol (petits plots) signifie la limite à ne pas franchir.
La baignade est uniquement autorisée en aval des cascades, à l’endroit signalisé où la Cèze reprend son lit, une centaine de mètres après les cascades.

La semaine dernière, le préfet du Gard avait déjà organisé une journée de prévention pour rappeler la dangerosité du site.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident décès sécurité société noyade tourisme économie