• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : deux entreprises sous-traitantes de l’usine Melox de Marcoule en grève illimitée

Les salariés grévistes devant l'usine Melox - juin 2019 / © DR
Les salariés grévistes devant l'usine Melox - juin 2019 / © DR

La centaine de salariés des entreprises Spie Nucléaire et Orys, dans le Gard, sous-traitants de l’usine Melox, qui fabrique du combustible nucléaire, a entamé une grève illimitée. Les grévistes souhaitent dénoncer leurs conditions de travail et un dialogue inexistant avec leur hiérarchie.

Par Joane Mériot


A Marcoule, sur le site de Melox, une usine de fabrication de combustibles nucléaires, des employés de Spie Nucléaire et Orys ont entamé une grève illimitée depuis mardi matin 5h.

Ils sont 100, mécaniciens, électriciens et automaticiens à travailler sur ces deux sites, sur les 100 salariés, seuls 8 ne sont pas en grève.
 
Marcoule : deux entreprises sous-traitantes de l’usine Melox en grève illimitée
La centaine de salariés des entreprises Spie Nucléaire et Orys, dans le Gard, sous-traitants de l’usine Melox, qui fabrique du combustible nucléaire, a entamé une grève illimitée. Les grévistes souhaitent dénoncer leurs conditions de travail et un dialogue inexistant avec leur hiérarchie. - F3 LR

Ces 92 salariés dénoncent des conditions de travail dégradées et réclament une revalorisation et une reconnaissance de leur travail :
 

La direction nous fait des promesses qu’elle ne tient pas, il y a des écarts de salaires et de primes également qui sont très importantes entre les différents salariés.
Il y a des jeunes salariés qui gagnent plus que des anciens qui ont 20 ans d’expérience et qui forment ces jeunes.

On travaille en 2/8 ou en 5/8 et on est à flux tendus, et en plus de ça on nous refuse des congés car nous ne sommes pas assez nombreux.
Sylvain Andress, délégué syndical.

 

Un ras le bol, partagé avec 91 autres salariés de l’entreprise. Certains dénoncent aussi un manque de management et d’écoute depuis plusieurs mois avec la direction.
Aujourd’hui, ces grévistes veulent discuter avec leurs hiérarchies.

Ils ont déjà été reçus vendredi matin par la direction, qui leur a fait des propositions, jugées insuffisantes par les grévistes.

Mardi matin à partir de 5h, les 92 salariés grévistes seront présents devant l’usine Melox pour distribuer des tracts, et continuer le mouvement de grève.
 

Sur le même sujet

Mobilisation à l'hôpital de Montpellier et Narbonne

Les + Lus