Gard : une fois de plus, Vallabrègues se retrouve sans médecin

Illustration / © Sebastien JARRY/Maxppp
Illustration / © Sebastien JARRY/Maxppp

Commune cherche médecin désespérement. A Vallabrègues dans le Gard, difficile de trouver un remplaçant au médecin historique de la commune, parti à la retraite. Un médecin avait été trouvé, mais n'a finalement pas fait l'affaire...

Par R.D.

Le soulagement aura été de courte durée à Vallabrègues. Depuis le premier juillet, cette commune du Gard n’a, à nouveau, plus de médecin.

Pourtant, en mai, elle pensait avoir résolu son problème. Après des mois de recherches, un médecin avait enfin accepté de prendre la suite du Dr Bruno Durante, parti à la retraite après avoir exercé pendant 35 ans.

Mais le nouveau médecin ne sera finalement resté qu’un mois, sans effectuer une seule consultation.

"C’est un médecin qui est arrivé du Gabon, qui est né à Paris, qui avait eu ses diplômes à Tours", raconte le maire Jean-Marie Gilles. "Quand le conseil de l’ordre lui a demandé des preuves de son activité au Gabon, il n’a pas su fournir les papiers qu’on lui réclamait."

Le reportage de Jérôme Curato et Pierre Trouillet :
Dans le Gard, Vallabrègues recherche toujours un médecin
A Vallabrègues dans le Gard, cela va faire deux mois qu'aucun médecin n'exerce. - France 3 Occitanie - Reportage : Jérôme Curato / Pierre Trouillet


Désert médical


Le Dr Durante est consterné : "On s’était beaucoup investi, avec la pharmacie, pour lui expliquer comment ça fonctionne en France. La mairie et la population aussi s’étaient beaucoup investies, donc nous avons été très déçus qu’il ne puisse pas rester."

En attendant d’avoir un médecin, les Vallabréguans sont contraints d’aller voir ailleurs pour consulter. Ce qui ne se fait pas sans difficultés, en particulier pour les personnes âgées.

La mairie a relancé les recherches. Elle met en avant la gratuité du loyer ou encore la construction d’une maison des services pour attirer un nouveau praticien. Objectif : ne pas devenir un désert médical.

A lire aussi

Sur le même sujet

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus