Gard : la sécheresse du fleuve Vidourle inquiète

Des algues qui prolifèrent et un niveau d'eau particulièrement bas. Le Vidourle reflète la sécheresse qui frappe le Gard actuellement. Résultat, les plages le long de la rivière sont peu fréquentées et les conditions d'irrigation de plus en plus difficiles dans les villages alentours.
Un niveau d'eau très bas et des algues qui s'étendent jusqu'au milieu du cours. Lorsque la chargée de mission de ressource en eau de la zone, Marie Savéan, arpente les berges du Vidourle à Sommières, son constat est alarmant. Certaines plantes, comme le potamot crépu qui prolifère avec la sécheresse, envahissent le cours d'eau.
En cause, un déficit en pluie spécifique à la zone du Vidourle.
 

La plupart des bassins versants alentours ont été arrosés par les orages du 11 et 12 juin qui étaient presque un épisode cévenol exceptionnel pour la région. Le bassin versant du Vidourle n'a pas eu ces pluies-là et ses ressources en eau se sont amoindries, ce qui est assez problématique actuellement.

Marie Savéan. Chargée de mission en eau/Etablissement public de bassin.

Impact touristique et agricole

Conséquence de ce niveau très bas, malgré une eau qui reste de bonne qualité pour la baignade, les pauses fraîcheur se font rares et les plages autorisées le long du fleuve sont presque désertes. C'est vrai à Sommières, mais la situation est parfois encore plus critique dans les communes voisines où les  ruisseaux qui alimentent le vidourle sont parfois à sec. C'est le cas à Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac, à une trentaine de kilomètres plus au nord.

Le Crieulon à sec 

Sur le terrain, le maire de Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac n'a pas peur de se mouiller les pieds : plus d'eau dans le Crieulon. La rivière qui prend sa source dans la commune est pourtant un des affluents importants du Vidourle.
 
Des aménagements ont d'ailleurs été faits en aval pour freiner son cours lorsqu'il déverse un flot trop puissant dans le Vidourle. 
Aujourd'hui ce risque est presque inimaginable. Et la commune de Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac, comme tout le bassin versant du Vidourle, est passée en alerte sécheresse niveau 2, avec les restrictions d'eau qui s'imposent.

l'activité agricole remise en question

L'eau du Bas-Rhône ne vient pas jusqu'à Durfort donc on ne peut pas irriguer. Ca pose des problèmes et on commence à se demander si on pourra continuer l'agriculture ici si on n'a pas d'eau.

Robert Condomines, maire de Durfort-et-Saint-martin-de-Sossenac

Seul espoir, la mairie de Durfort attend dans les prochaines semaines les autorisations d'exploitation pour 2 forages déjà creusés.
Mais quoi qu'il en soit la situation reste tendue. D'autant plus que les prévisions météo n'annoncent que très peu de pluies sur le secteur d'ici la mi-septembre.


Le reportage sur les bords du Vidourle et à Durfort de Jérôme Gaussen et Thierry Will
durée de la vidéo: 01 min 43
Gard : sécheresse alarmante du Vidourle ©F3LR
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo sécheresse environnement