Incendie d'une bergerie : élan de solidarité autour de la famille d'éleveurs qui a perdu près de 400 brebis

Au lendemain de l'incendie d'une bergerie dans lequel près de 400 brebis sont mortes à Blandas dans le Gard, la famille d'éleveurs est dévastée. Elle a tout perdu. Les voisins, les élus locaux et les services de l'État se sont rendus sur place pour leur venir en aide et les assurer de leur soutien.

À Blandas, le désespoir s'est emparé d'une famille d'éleveurs après l'incendie de leur bergerie, dans lequel la quasi-totalité de leurs 400 brebis ont péri. Ce vendredi 11 août 2023, 24 heures après le drame, les sapeurs-pompiers étaient toujours sur place pour achever de noyer les dernières fumeroles et éviter toute reprise du feu.

Le lieutenant Hervé Renard, chef du centre de secours principal du Vigan, fait état d'une intervention rendue difficile par la rapidité de propagation des flammes.

Quand les premiers engins sont arrivés du Vigan, il y avait déjà une ampleur considérable. Le bâtiment était la proie des flammes et le feu a rapidement parcouru quatre hectares de végétation attenante dans de l'herbe sèche.

Lieutenant Hervé Renard, chef du centre de secours principal du Vigan

"Image apocalyptique"

Le brasier a enflammé une bergerie en bois et une autre, métallique, située juste à côté. Celle-ci a mieux résisté, mais à l'intérieur, les brebis sont mortes asphyxiées ou carbonisées. Marc Weller, le maire de Blandas, raconte :

Ce que j'ai vu en arrivant, c'était l'image apocalyptique d'un feu immense. C'est un drame absolu pour cette famille très engagée dans son métier. Tout a disparu. On espère les aider à entrevoir un horizon, faire en sorte qu'ils se sentent respectés dans leur souffrance et qu'ils ne soient pas seuls.

Marc Weller, maire de Blandas

Accompagner et respecter la famille dans sa souffrance

Ce vendredi après-midi, la sous-préfète du Gard, le conseiller départemental du canton et des élus locaux étaient attendus sur les lieux du sinistre pour témoigner leur solidarité au couple d'éleveurs, très choqué, et à ses enfants, dont la maison a pu être préservée des flammes par les sapeurs-pompiers. Il s'agissait aussi d'envisager les premières démarches administratives qui leur permettront de faire face à un avenir très incertain.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité