• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Incendie de l'hôtel Lisita à Nîmes : une simple peine d'amende requise

© France3LR
© France3LR

11 ans après le terrible incendie du Lisita qui avait fait un mort et plusieurs blessés, la société gérante de l'hôtel était appelée à la barre, hier, pour homicide involontaire. Après 3 heures de débat, 20.000€ ont été requis contre la société anonyme. Délibéré le 23 septembre.

Par Caroline Agullo


Procès douloureux hier soir à Nîmes, 11 ans après les faits la société anonyme le Lisita comparaissait pour homicide involontaire et négligence. Le dispositif de sécurité était en effet défaillant la nuit du drame: l'alarme ne s'est pas déclenchée et certaines portes de sorties sont restées bloquées.
Cette nuit du 3 au 4 mai 2003, l'incendie de l'hôtel avait coûté la vie à un résident, deux autres personnes avaient été grièvement brûlées.

Mardi soir, au tribunal correctionnel de Nîmes, le procureur a requis une peine d'amende contre la société gérante de l'hôtel, les avocats crient à la parodie de justice.

Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 23 septembre.

Ecoutez l'avocate de la veuve de la victime.

L'avocate de la veuve de la victime

La décision du tribunal a été mise en délibéré au 23 septembre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus