Cet article date de plus de 6 ans

Incendie de l'hôtel Lisita à Nîmes : la justice rouvre le dossier

A Nîmes, 11 ans après le terrible incendie du Lisita dans lequel un homme avait perdu la vie, la justice réexamine l'affaire. S'agit-il d'un homicide involontaire par imprudence? La société gérante de l'hôtel est devant le tribunal correctionnel.

Nîmes - hôtel Lisita - archives
Nîmes - hôtel Lisita - archives © F3 LR

Cette nuit là, le 4 mai 2003, un client de l'hôtel est brûlé sur 90% du corps, il décédera quelques jours plus tard à l'hôpital, le bâtiment est totalement dévasté par les flammes. 11 ans après les faits, le tribunal correctionnel de Nîmes examine enfin l'affaire.
Seul un représentant de la société gérante de l'hôtel à l'époque, est appelé à la barre, les anciens propriétaires ne sont pas nommément cités.

Le tribunal doit déterminer s'il y a eu ou pas d'éventuels manquements à la sécurité. Plusieurs dysfonctionnements sont relevés, l'alarme notamment n'a pas fonctionné.

L'audience se déroule en ce moment même, elle devrait se poursuivre tard dans la soirée.
Le rappel des faits avec Jérôme Curato.

durée de la vidéo: 01 min 37
En 2003 dans le centre-ville de Nîmes, l'incendie du Lisita fait un mort



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice incendie enquêtes faits divers