Inondations dans le Gard : les routes et les ponts sinistrés devront tous subir une expertise de sécurité

La reconstruction des infrastructures du Gard endommagées par les intempéries s'annonce colossale et coûteuse. On parle de millions d'euros. Mais auparavant, il faut recenser et évaluer les dégâts. Des équipes d'experts ont débuté ce long travail. Au moins 10 routes et 4 ponts sont concernés.
Valleraugue (Gard) - la D.323 entre Taleyrac à Mandagout sous les éboulements- 22 septembre 2020.
Valleraugue (Gard) - la D.323 entre Taleyrac à Mandagout sous les éboulements- 22 septembre 2020. © F3 LR
Parmi les 21 communes sinistrées par les inondations de samedi, Valleraugue dans la Haute-Vallée de l'Hérault est certainement l'une des plus impactées. Ponts fragilisés, chaussées et routes défoncées ou écroulées comme ici, sur la Départementale 323 qui relie Taleyrac à Mandagout.
Gard - la D.323 écroulée entre Taleyrac à Mandagout - 22 septembre 2020.
Gard - la D.323 écroulée entre Taleyrac à Mandagout - 22 septembre 2020. © F3 LR

Des expertises de sécurité

Partout, entre Valleraugue et Pont-d'Hérault, les agents du Conseil départemental du Gard s'activent. Les routes et les ponts les plus impactés seront donc expertisés. Il s'agit de sécuriser les infrastructures au mieux et de rétablir la circulation quand cela est nécessaire pour la population. Pour l'heure, il faut parer au plus pressé.

Il faut déjà dégager toute la terre, refaire les buses, consolider l'accotement, reconstruire les murets, la chaussée... Y a du boulot.

Sylvain, chef du centre routier de Valleraugue.

L'urgence, c'est que les routes principales soient remises en état pour rétablir le trafic routier. Les réparations, les gros travaux ce sera pour plus tard, aux beaux jours.

Toutes les collectivités mises à contribution

Dès jeudi, un guichet unique regroupant Etat, Région et Département sera créé pour centraliser les demandes d'aides des collectivités. Ce qui devrait faciliter le travail des maires.

Pour le Département du Gard, la facture de la reconstruction est déjà estimée à plus de 15 millions d'euros.

Les 20 communes les plus touchées sont : Anduze, Cardet, Corbés, L’Estréchure, Les Plantiers, Lézan, Le Vigan, Générargues, Pont d'Hérault, Roquedur, Saint-André de Majencoules, Saint-André de Valborgne, Saint-Jean du Gard, Saint-Julien de la Nef, Saumane, Sumène, Thoiras, Val-d'Aigoual, Vallérargues, Valleraugue.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo intempéries routes économie transports sécurité routière société sécurité travaux publics politique