"L'avenir est dans la ruralité" : Domessargues, 750 habitants, ouvre sa première boulangerie

A Domessargues, commune du Gard de 748 habitants, une boulangerie a ouvert pour la première fois mercredi 8 septembre dans un local laissé à l'abandon depuis plus de dix ans. Un nouveau signe de la réindustrialisation des zones rurales.
Une boulangerie a ouvert mercredi 8 septembre 2021 à Domessargues, dans le Gard.
Une boulangerie a ouvert mercredi 8 septembre 2021 à Domessargues, dans le Gard. © FTV

Le jour s'est levé sur Domessargues, doté de sa toute première boulangerie. Jean-Louis Robert a ouvert, mercredi 8 septembre, sa boulangerie au sein du centre commercial André-Bonnet dans un local laissé à l'abandon depuis plus de dix ans par Habitat du Gard, qui l'avait construit. La commune l'a racheté et aménagé pour quelque 200 000 €, avant de le louer à l'artisan-boulanger, qui a investi son matériel dedans. 

Ce serait bien qu'on devienne indispensables

Coralie, compagne du boulanger

"Je suis assez partagé, a confié Jean-Louis Robert, la veille de l'ouverture. Je suis très heureux de monter mon propre commerce, mais c'est beaucoup de pression." Il sera épaulé de sa compagne et de sa mère dans cette nouvelle aventure. "On est très excités. Ce serait bien qu'on devienne indispensables, qu'on puisse satisfaire tout le monde. Ca fait des années que les habitants attendent une boulangerie", explique Coralie, la compagne de l'artisan-boulanger. Domessargues compte 748 habitants (Insee, 2018).

Une clientèle à conquérir

Le maire de la commune, très actif sur ce dossier, se réjouit de cette ouverture. "C'est un événement important pour Dommessargues et pour les quelques communes qui l'entourent. A part une petite période de l'immédiate après-guerre, il n'y avait plus de commerce de ce type dans le village, plus de commerces du tout", relate Bernard Clément.

Il faut faire changer les habitudes des gens

L'objectif pour Jean-Louis Robert et sa petite équipe est de se trouver une clientèle, habituée jusqu'ici à faire 15 minutes de route pour aller chercher son pain. "Il faut faire changer les habitudes des gens. On est au bord d'une route où il y a beaucoup de passage", explique Coralie.

Premier boulanger de l'histoire du village

L'artisan-boulanger, qui habitait à Manduel, également dans le Gard, avant d'élire domicile juste en face de sa boulangerie, pense y parvenir. "Les habitants sont enthousiastes, ça nous a beaucoup rassurés."  Pour lui, il y a un vrai créneau à occuper. "L'avenir est dans la ruralité, pas en ville où tout est fait et où il y a de la concurrence à bloc. Ici, tous les petits commerces de proximité ont disparu, il n'y a plus qu'à recommencer. C'est un peu le renouveau pour servir les villages", raconte celui qui est le premier boulanger de l'histoire du village situé à 25 kilomètres de Nîmes.

Derniers réglages pour Jean-Louis Robert.
Derniers réglages pour Jean-Louis Robert. © FTV

Le maire de Domessargues va inciter ses habitants à se tourner vers ce nouveau commerce, mais également les associations et organisations de la commune. "On ne va pas se priver !" confie-t-il. Jean-Louis Robert, sa compagne et sa mère se disent prêts à embaucher des habitants du village si le projet porte rapidement ses fruits. Ce serait une bonne nouvelle.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie ruralité société