La démission de Rani Assaf : nouveau coup dur pour le Nîmes Olympique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurence Creusot
Les supporters du Nîmes Olympique en novembre 2014
Les supporters du Nîmes Olympique en novembre 2014 © PASCAL GUYOT / AFP

Avec le départ annoncé du conseil d'administration de l'actionnaire Rani Assaf, le Nîmes Olympique vit une nouvelle épreuve. Le club des crocos déjà fragilisé par ses déboires sportifs risque d'y laisser sa peau. 

 Rani Assaf  l'un des actionnaires du club nîmois avec 49% des parts, a envoyé une lettre de démission au conseil d'administration.
Dans un courrier dévoilé par nos confrères de Midi libre, l'actionnaire assure qu'il a "le regret de constater aujourd'hui que notre point de vue sur la situation et les remèdes indispensables pour la survie de la SASP n'est pas partagé par les actionnaires majoritaires et leurs créanciers".
Ce dernier serait en conflit ouvert avec Jean-Louis Gazeau, créancier du club.
Condamné dans l'affaire des matchs truqués, Nîmes sera rétrogradé en National à l'issue de la saison sportive.

Pour l'instant le président du club Christian Perdrier reste muet. Il n'a pas répondu aux nombreuses sollicitations et demandes d'interviews de notre rédaction.

A suivre le reportage de France 3 Pays gardois

Les crocos s'entraînent cet après-midi sur la pelouse des Costières.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.