• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 de football : Nîmes Olympique bat Rennes 3 buts à 1

La joie du footballeur nîmois Renaud Ripart / © Pascal GUYOT / AFP
La joie du footballeur nîmois Renaud Ripart / © Pascal GUYOT / AFP

Trois jours après avoir battu Caen (2-0), les footballeurs du Nîmes Olympique profitent de leur victoire à domicile sur Rennes (3/1) pour dépasser le club breton d'un point au classement et remonter à la dixième place de la Ligue 1.
 

Par Valérie Luxey

C'est une très bonne opération qu'a réalisé ce 9 avril 2019 le Nîmes Olympique en battant Rennes à domicile sur le score de 3 buts à 1, en match en retard de la 27ème journée de Ligue 1. Trois jours après avoir surclassé Caen (2-0), les footballeurs nîmois profitent de ce nouveau succès pour dépasser le club breton et remonter à la dixième place du classement, avec un point d'avance (43 contre 42).


Un gardien déterminant

    
Les Crocos ont dû l'ouverture du score, à la 24ème minute, à une tête de leur attaquant Renaud Ripart, suite à la réception d'un coup-franc millimétré de Téji Savanier. Un avantage qu'ils ont gardé jusqu'aux derniers instants de la première période, grâce à leur gardien Paul Bernardoni, se jetant notamment dans les pieds de Benjamin Bourigeaud pour écarter le danger à la 28ème minute.


Expulsions et but contre son camp


Mais le portier des Costières n'a rien pu faire face au Gardois Hervé Lybohy, qui a involontairement relancé Rennes en marquant contre son camp à la 40ème minute. Cette première mi-temps a aussi été marquée par les expulsions du Nîmois Anthony Briançon pour une faute confirmée par l'arbitrage vidéo (VAR) sur Hatem Ben Harfa, et du Rennais Benjamin André, déjà averti, pour une faute sur Lybohy.


Une 2ème mi-temps gardoise

Pas de quoi toutefois entamer l'enthousiasme de l'entraîneur nîmois Bernard Blaquart :
 

Je suis fier de mon équipe, j'ai pris énormément de plaisir. J'ai aimé notre jeu, j'ai vu un match alerte, plaisant, on a fait collectivement et individuellement de belles choses et on en a encore de l'appétit, on n'est pas rassasié. On aurait dû mener 2-0 à la pause, mais je suis heureux de notre performance, c'est l'un de nos matches les plus aboutis avec deux buts magnifiques de Denis Bouanga et Antonin Bobichon. 


Car à la reprise, une demi-volée lumineuse de Denis Bouanga (55) terminant sa trajectoire dans la lucarne bretonne donnait l'avantage aux Gardois (2-1). Nîmes achevait de creuser l'écart à la 72ème minute sur une frappe dans la lucarne signée Antonin Bobichon.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : un

Les + Lus