• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 : Nîmes croque Dijon 4-0 dans “un match un peu bizarre”

Le Nîmois Denis Bouanga lors de la victoire des Crocos 4-0 à Dijon - 3 novembre 2018 / © NICOLAS GOISQUE/MAXPPP
Le Nîmois Denis Bouanga lors de la victoire des Crocos 4-0 à Dijon - 3 novembre 2018 / © NICOLAS GOISQUE/MAXPPP

Carton plein pour Nîmes à Dijon ! Les Crocos, enfin efficaces, se sont imposés 4-0 en Bourgogne. Une victoire qui donne de l'air aux Gardois qui remontent à la 12ème place de la Ligue 1. "C'était un match un peu bizarre", selon l'entraîneur de Nîmes Bernard Blaquart.

Par Z.S. - F3 Occitanie


Ce déplacement à Dijon était important pour Nîmes : pour le maintien et pour reprendre confiance après une longue période pendant laquelle les Crocos manquaient cruellement d'efficacité.
 
 

Nîmes enfin efficace


Denis Bouanga a notamment signé un doublé et Nîmes a enfin été efficace pour s'imposer très largement 4-0. Les Gardois, plus entreprenants que leurs adversaires, ont harcelé les joueurs de Dijon pendant tout le match. Cette victoire donne de l'air aux Gardois qui remontent à la 12ème place de la Ligue 1.

 

Ligue 1 : Nîmes-Saint-Etienne 1-1, "Il nous faut être plus efficace"

Resté muet depuis quatre matches, Nîmes a finalement retrouvé le chemin des filets par son attaquant international marocain Rachid Alioui (74) lui permettant de revenir à la hauteur de Stéphanois alors bousculés après avoir pourtant cru longtemps pouvoir chiper un deuxième succès en dehors du Forez.

 

"C'était un match un peu bizarre"


Bernard Blaquart, l'entraîneur de Nîmes, a donné son sentiment sur ce match, quelques minutes après le coup de sifflet final : "C'est une satisfaction de gagner 4-0 à l'extérieur. L'efficacité était de notre côté. Nous avons eu six ou sept occasions, on marque quatre buts, c'est très bien. On a su profiter des erreurs adverses. C'était un match un peu bizarre, un peu compliqué offensivement pour les deux équipes. Comme nous avons vite mené au score, il était logique d'attendre notre adversaire et de procéder en contres. C'est ce que nous avons fait. Mon équipe a su faire preuve de solidarité, tout le monde a fait les efforts défensifs."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Elections européennes : beaucoup de panneaux électoraux et peu d'affiches dans l'Hérault

Les + Lus