Ligue 1: “On ne joue pas au football pour s'emmerder” (Blaquart, entraîneur de Nîmes)

"On ne joue pas au football pour s'emmerder, mais pour gagner des matches, pour être libéré et être heureux," résume Bernard Blaquart, l'entraîneur du Nîmes olympique. / © GEORGES GOBET / AFP
"On ne joue pas au football pour s'emmerder, mais pour gagner des matches, pour être libéré et être heureux," résume Bernard Blaquart, l'entraîneur du Nîmes olympique. / © GEORGES GOBET / AFP

7ème de la ligue 1 après 5 journées, le Nîmes olympique enthousiasme. La preuve encore dimanche soir après un match nul (3-3) spectaculaire à Bordeaux. "On ne joue pas au football pour s'emmerder, mais pour gagner des matches, pour être libéré et être heureux," résume Bernard Blaquart.

Par OLC avec l'AFP

Nîmes, promu sans complexe, est allé chercher un nul offensif et méritoire sur le terrain de Bordeaux (3-3) nouvellement pris en main par le Brésilien Ricardo mais toujours aussi brouillon, dimanche à l'occasion de la 5e journée de L1. 

Je voudrais que mes joueurs se libèrent encore plus, certains peuvent encore faire mieux, ils ne sont pas complètement libérés.


Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes): "C'est un groupe qui vit depuis plusieurs années ensemble, c'est une force collective, les joueurs se connaissent bien, ils passent beaucoup de temps ensemble en dehors du terrain. On ne joue pas au football pour s'emmerder, mais pour gagner des matches, pour être libéré et être heureux. Je voudrais que mes joueurs se libèrent encore plus, certains peuvent encore faire mieux, ils ne sont pas complètement libérés. Je ne veux pas que la compétition et le résultat à tout prix les inhibent. Il y a un peu d' insouciance, ils ne sont pas calculateurs mais ils manquent un peu d'expérience".
 

Retour de Bernadoni à Bordeaux


Ce match était aussi spécial pour Paul Bernardoni, le gardien gardois prêté et autorisé à jouer par les Girondins où il n'a jamais réellement eu sa chance depuis le printemps 2016.  Malgré ses trois buts encaissés, il a compensé par une aisance dans les airs et on ne peut rien lui reprocher, ni à ses coéquipiers enthousiastes et proposant un football rafraîchissant. 

On procure beaucoup de spectacle et on fait un petit peu peur donc c'est cool


" Sur le papier on est peut-être moins bon que les autres mais sur le terrain, on démontre de grosses qualités. Honnêtement, je ne suis pas spécialement surpris vu ce que je vois à l'entraînement et comment on se donne. On s'expose à prendre des contres mais dans ce championnat il n'y a pas beaucoup d'équipes qui osent autant. Regardez contre Paris, on était à 2-2 on essayait encore de jouer la victoire. Là c'est la même chose. On procure beaucoup de spectacle et on fait un petit peu peur donc c'est cool".
 
 

Juste récompense


Ce partage des points est une juste récompense pour les hommes de Bernard Blaquart pas loin de rééditer leur performance d'Angers en ouverture de la saison. Cela s'est finalement joué à deux minutes d'absence juste avant l'heure de jeu où ils ont craqué deux fois en une minute permettant à leurs hôtes de repasser devant (3-2).  Le reste du temps, ils ont fait mieux que jeu égal

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus