Les nappes phréatiques toujours en déficit dans le Gard

Sécheresse dans le Gard en septembre 2017 / © France 3 LR
Sécheresse dans le Gard en septembre 2017 / © France 3 LR

Les récentes pluies qui se sont abattues dans le département du Gard n'arrivent pas à combler le manque d'eau. Le rechargement des nappes phréatiques est pourtant indispensable l'hiver, afin d'affronter l'habituelle sécheresse en été. 

Par E.E / France 3 LR

Ni les pluies, ni même la neige n'y ont fait. Le niveau des nappes phréatiques est encore très bas pour la saison. "Les nappes se rechargent en début d'Automne, et ce, jusqu'au Printemps", énonce  Perrine Fleury, hydrogéologue au Bureau de recherches géologiques et minières. 

Malgré les fortes pluies du début d'année, "cette période hivernale et automnale a été particulièrement déficitaire en terme de précipitations", indique l'hydrogéologue. Résultat, la recharge en eau ne s'effectue pas, ce qui n'est pas de bonne augure avant l'été. 


"Chez nous fréquemment les étés sont très chauds et très secs, mais son impact va être différent selon que l'on a des nappes bien remplies ou en déficit grave", explique Stéphane Roos, météorologiste à Météo France Gard. 

La préfecture du Gard organisera un comité sécheresse fin mars afin de faire le point sur la situation. 

Les nappes phréatiques toujours en déficit dans le Gard
Les récentes pluies qui se sont abattues dans le département du Gard n'arrivent pas à combler le manque d'eau. Le rechargement des nappes phréatiques est pourtant indispensable l'hiver, afin d'affronter l'habituelle sécheresse en été.  - France 3 LR - Armelle Goyon et Pascale Barbes

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Des détenus nîmois portent plainte contre l'Etat Français à cause de la surpopulation carcérale

Les + Lus