Assassinat de Samuel Paty : à Nîmes, l'association 1000 couleurs répète que "la laïcité protège les religions"

Dans un long texte, l'association 1000 couleurs souhaite que "le traumatisme auquel nous devons faire face et aussi la recherche de solutions soient le fait de tous les coéducateurs et au-delà de tous les citoyens attachés aux valeurs de la République", en soutien aux professeurs.

Soutien scolaire, cours de français pour adultes, centre de loisirs, activités culturelles, elle utilise tous les moyens pour favoriser le vivre ensemble dans le respect des valeurs républicaines, selon les missions d'éducation populaire qu'elle s'est fixées.(image d'illustration)
Soutien scolaire, cours de français pour adultes, centre de loisirs, activités culturelles, elle utilise tous les moyens pour favoriser le vivre ensemble dans le respect des valeurs républicaines, selon les missions d'éducation populaire qu'elle s'est fixées.(image d'illustration) © AFP
L'association les 1000 couleurs intervient depuis 25 ans dans le quartier populaire de Pissevin à Nîmes. Soutien scolaire, cours de français pour adultes, centre de loisirs, activités culturelles, elle utilise tous les moyens pour favoriser le vivre ensemble dans le respect des valeurs républicaines, selon les missions d'éducation populaire qu'elle s'est fixées.

L'association, qui est aussi un centre social, considère que l'assassinat de Samuel Paty interroge son propre travail sur l'esprit critique et la laïcité. Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie à Conflans Saint-Honorine, a été assassiné le 16 octobre par un terroriste islamiste après un cours sur la liberté d'expression, au programme des élèves de collège.

"Tous les gens qui viennent à l'association depuis l'assassinat, nous font part de leur colère et de leur consternation, refusant que l'Islam soit associé à cette barbarie", explique Raouf Azzouz, le directeur des 1000 couleurs.

"On sera tous décapités"

C'est donc comme une évidence que les 15 salariés et les 20 bénévoles de l'association ont décidé de publier un long texte, rappelant leur souci constant d'expliquer la laïcité pour permettre à tous de s'approprier les valeurs de la République Française.
Un texte au titre volontairement provoquant : "On sera tous décapités", pour expliquer que les éducateurs, les médiateurs, les bénévoles participent, aux côtés de l'Education Nationale, à l'éveil de l'esprit critique des plus jeunes.

En cette période de vacances de Toussaint, les 1 000 couleurs accueille des jeunes en centre de loisirs. "On a tout de suite mis en place des espaces de discussions", explique le directeur Raouf Azzouz. "Au quotidien, on répète que la laïcité protège les religions. On explique que c'est ce qui permet à la religion, à toutes les religions, de se pratiquer en toute sécurité, dans la sphère privée".

La laïcité n'est pas anti voile ni anti islam, elle permet de vivre ensemble, que l'on soit croyant ou pas.

Raouf Azzouz, le directeur de l'association 1000 couleurs

Développer l'esprit critique

Pour le directeur de l'association, l'apprentissage du Français est la base de l'inclusion dans la société française et ses valeurs. A 1000 couleurs, les cours sont mixtes et suivis par 200 personnes, en petits groupes, chaque semaine.

Dans leur tribune, chaque mot est pesé et lesté de l'expérience du quotidien dans un quartier sensible. Les membres de l'association estiment que c'est "à chacun de nous de faire l’effort, avec les acteurs de l’école, mais pas seulement car seule une partie du chemin serait parcouru, de nous retrouver ensemble, quelles que soient nos croyances, nos appartenances, nos origines, pour exprimer et affirmer, notre volonté de continuer de vivre dans un pays qui a su associer le principe de laïcité aux trois termes de sa devise républicaine : liberté, égalité, fraternité."
 

Le centre social, présidé par Jean-Paul Sposito, rappelle qu'au-delà de l'émotion face à un crime aussi abject, "il est du devoir de tous les acteurs de la coéducation de contribuer à l’unité nationale face à tous les fanatismes".

Et, d'après les professionnels de 1000 couleurs, malgré tout, malgré le contexte aujourd'hui, ce travail porte ses fruits, à petits pas, mais sûrement.

Le texte de l'association les 1000 couleurs est à lire en intégralité ci-dessous.

On sera tous décapités.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société politique hommage