Nîmes : la future gare TGV de Manduel en vente à un euro sur leboncoin

La future Gare TGV de Manduel à Nîmes en vente sur leboncoin à un euro - 3 octobre 2018 / © capture d'écran LeBoncoin
La future Gare TGV de Manduel à Nîmes en vente sur leboncoin à un euro - 3 octobre 2018 / © capture d'écran LeBoncoin

La future gare TGV de Nîmes-Manduel a été mise en vente sur leboncoin pour la modique somme d'un euro. Un geste symbolique pour protester contre la construction de cette gare, "inutile" selon certains.

Par JM

La future gare TGV de Manduel à Nîmes est mise en vente sur leboncoin pour la modique somme de un euro. L'information a été révélée par nos confrères de La Gazette de Nîmes.

Les auteurs de l’annonce s’appuient sur l’exemple de la gare TGV Sud de France de Montpellier pour démontrer que celle de Nîmes sera tout aussi inutile selon eux.

En effet, dès sa mise en service début juillet, la gare Montpellier Sud de France a essuyé un feu de critiques : manque de connections avec le centre-ville, notamment pas de tram, absence totale de personnel SNCF, gabegie financière, fiasco économique...
 

 
La gare de Manduel en vente sur leboncoin - 3 octobre 2018 / © Capture d'écran Leboncoin
La gare de Manduel en vente sur leboncoin - 3 octobre 2018 / © Capture d'écran Leboncoin


« La gare de Manduel et ses alentours sont à vendre car ces aménagements ne serviront à rien à l’image de la nouvelle gare de Montpellier. Le peu de TGV prévus va obliger les usagers du train à rallonger leur trajet de 30 à 45 minutes avec des liaisons qui ne sont pas réellement prévues à cet effet. Cette dépense bien inutile oblige Nimes Métropole à vendre rapidement cet espace malgré le fait que les travaux ont démarré en février dernier », peut-on lire sur l’annonce.


En novembre 2017, l'association France Nature Environnement LR avait saisi le juge administratif pour tenter de stopper la construction de cette gare TGV, qui selon elle, aller dégrader le service aux usagers tout en portant gravement atteinte à l’environnement.

Les travaux ont commencé en juin dernier, dans les champs entre Manduel et Redessan, à 10 km de Nîmes. Cette nouvelle structure devrait accueillir ses premiers voyageurs en décembre 2019.

A lire aussi

Sur le même sujet

Marsillargues : il réclame le retour de ses deux neveux emprisonnés dans un camp en Syrie

Les + Lus