Nîmes : un homme de 71 ans meurt de ses blessures, percuté par un mineur qui conduisait sous stupéfiants

Nîmes - Hôtel de police - archives / © F3 LR
Nîmes - Hôtel de police - archives / © F3 LR

Un septuagénaire est mort à l'hopital de Nîmes, deux jours après avoir été percuté par une voiture dans le quartier Pissevin. Le conducteur, un mineur de 17 ans qui roulait vite et sous l'emprise de drogue, s'est rendu de lui-même au commissariat.

Par Isabelle Bris

L'homme âgé de 71 ans n'a pas survécu à ses blessures : il est mort vendredi après-midi au centre hospitalier de Nîmes.

Mercredi matin, cet habitant du quartier Pissevin à Nîmes avait été percuté par une voiture qui roulait en sens interdit, dans le secteur de la place Debussy.
 

Le conducteur, un mineur de 17 ans faisait du rodéo en voiture dans le quartier et roulait sous l'emprise de produits stupéfiants

confirme Eric Maurel, procureur de la République à Nîmes Eric Maurel.


Malgré la rapidité d'intervention des secours le jour de l'accident, la victime très gravement blessée n'a pu être sauvée.

 

Placement en détention requis


Le jeune homme de 17 ans, qui avait d'abord pris la fuite après le drame, s'est rendu de son propre chef mercredi soir.

Placé en garde à vue, il a été présenté au palais de justice de Nîmes ce vendredi. Il devrait être poursuivi pour "homicide involontaire aggravé par au moins deux circonstances " :  
  • délit de fuite,
  • conduite sous stupéfiants, 
  • mise en danger de la vie d’autrui.

Le parquet de Nîmes a demandé son placement en détention provisoire, confirme le procureur Eric Maurel.

Selon nos confrères de France Bleu Gard Lozère, ce mineur qui habite actuellement à Marseille, était un habitant de Pissevin auparavant.
Il a déjà été condamné pour violences aggravées en octobre dernier et se trouvait sous contrôle judiciaire pour une affaire de vol avec violence.

Un majeur complice


Le propriétaire du véhicule quant à lui, risque également d'avoir des ennuis avec la justice pour avoir prêté sa voiture à un mineur.
Il a été présenté ce vendredi à Nîmes devant le juge d’instruction pour « complicité de conduite sans permis ».
 

Sur le même sujet

Les + Lus