Nîmes : les personnels de la Sécurité civile de Garons en grève contre la réforme des retraites

Manifestation des pilotes et des techniciens de la base de la Sécurité civile de Nîmes-Garons, ce lundi matin. Ils sont en grève pour protester contre la réforme des retraites et demandent de bénéficier du même régime que les pompiers ou les policiers. La mobilisation est très suivie.

Nîmes-Garons - manifestation des personnels de la sécurité civile en grève - 13 janvier 2020.
Nîmes-Garons - manifestation des personnels de la sécurité civile en grève - 13 janvier 2020. © F3 LR J.Curato

Malgré la suspension de la mesure d'âge pivot à 64 ans d'ici 2027, la réforme des retraites ne passe toujours pas... Nous sommes au 40ème jour du mouvement social ce lundi.

Dans le Gard, les pilotes d'avions, d'hélicoptères et les mécaniciens de bord de la base aérienne de la Sécurité civile de Nîmes-Garons sont en grève. Un mouvement très suivi, la quasi-totalité des personnels s'est mobilisée.
 
Nîmes-Garons - manifestation des personnels de la sécurité civile en grève - 13 janvier 2020.
Nîmes-Garons - manifestation des personnels de la sécurité civile en grève - 13 janvier 2020. © F3 LR

Ils sont pour la plupart d'anciens militaires. 300 personnes qui en France font voler les appareils de la Sécurité civile.
Les grèves et les revendications sociales ne sont pas dans leur ADN. Pourtant ce lundi, ils sont sortis de leur base pour défendre leur régime de retraite.

Ils veulent être traités de la même façon que les pompiers et policiers qui ont obtenu un régime "spécifique" et donc bénéficier des mêmes avantages.
Ils rappellent que leurs missions sont à hauts risques, 3 d'entre eux ont d'ailleurs perdu la vie en 2019.
 
En cas de supression de leur régime spécial, les volants craignent une désaffection pour leur métier.

Aujourd'hui, même en grêve, ils ont continué d'accomplir leur mission sur réquisition. Ils envisagent d'autres journées de mobilisation si leur voix n'est pas entendue.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social manifestation retraites pompiers faits divers