Occitanie : au moins 166 pompiers agressés en intervention en 2016

Ras le bol chez les pompiers de Nîmes.
Ras le bol chez les pompiers de Nîmes.

L'année dernière en France, 2 280 pompiers ont déclaré avoir été agressés au cours d'une intervention. En Occitanie, le nombre d'agressions est de 166. 119 d'entre elles ont abouti à un dépôt de plainte.

Par Richard Duclos

En 2016 en France, 2 280 sapeurs-pompiers ont déclaré avoir été victimes d’une agression au cours d’une intervention, selon le rapport annuel de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) dévoilé ce mercredi 15 novembre.

Parmi ces agressions, 166 ont eu lieu en Occitanie.





Au niveau national, les chiffres sont en hausse (+ 17,6%) : en 2015, 1 919 agressions avaient été déclarées.



A noter que ces chiffres ne sont pas exhaustifs : certaines agressions ont très bien pu ne pas être rapportées par les pompiers qui en ont été victimes.

En Occitanie, 71,7% de ces agressions ont été suivies par un dépôt de plainte : c’est plus que la moyenne nationale, qui est de 58,6%.

125 jours d'arrêt de travail


Le rapport de l’ONDRP nous apprend également que dans la région, les 166 agressions ont donné lieu à 125 jours d’arrêt de travail. L’Occitanie arrive à la quatrième place de ce classement, derrière la région Grand Est (483 jours d’arrêt), la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (436 jours d’arrêt) et la région Hauts-de-France (227 jours d’arrêt).

Enfin, 13 véhicules ont été endommagés lors d’une agression en intervention en Occitanie. Le préjudice s’élève à 14 329 €.

"Le phénomène prend de l'ampleur", a réagi la Fédération nationale des sapeurs-pompiers, en réclamant plusieurs mesures pour mieux protéger les pompiers, comme la possibilité de porter plainte de manière anonyme, et des sanctions judiciaires aussi sévères que possible contre les agresseurs.

"L'augmentation ne vient pas des quartiers (urbains) difficiles, mais des interventions du quotidien où la violence se banalise, avec des personnes au bout du rouleau dont l'état est difficile à appréhender au départ", a commenté le président de la FNSPF, Eric Faure.

Protestations à Nîmes et Toulouse


Cette étude est publiée alors que les pompiers du Gard sont toujours en grève. Ils demandent davantage de moyens aussi bien humains que matériels, notamment après avoir subi plusieurs agressions ces dernières semaines.

Il y a quelques jours, les pompiers de Toulouse ont eu aussi dénoncé les incivilités et violences dont ils font de plus en plus souvent l'objet.





Nîmes : 6 mois de prison ferme pour avoir agressé des pompiers

Mardi 14 novembre, un homme a été condamné à six mois de prison pour avoir agressé trois sapeurs-pompiers.

Les faits remontent au 22 février dernier. Vers 20 heures, trois pompiers ont porté secours à un homme sur la voie publique. Arrivés sur les lieux, ils se sont faits insultés et ont été menacés par un ami de la victime, qui portait une arme.

Le prévenu, qui ne s’est pas présenté à l’audience, a été reconnu coupable. Sur facebook, le Sdis du Gard s’est félicité de cette décision de justice.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus