Canicule : des étudiants prennent soin des personnes âgées pendant les fortes chaleurs à Nîmes

Depuis le 1er juin et jusqu'au 15 septembre, le plan canicule est déclenché en France. À Nîmes, une quinzaine d'étudiants, recrutés par le Centre communal d'action sociale, prennent soin des personnes âgées confrontées aux fortes chaleurs.

Ils sont reconnaissables à leur marinière. Les "agents canicules" arpentent les rues de Nîmes dans le gard sur leur vélo électrique. En cette période de chaleur intense, ils vont à la rencontre des personnes vulnérables.

"Bonjour, comment allez-vous ? Vous n'avez pas eu trop chaud la nuit dernière ? Il a fait 37 degrés quand même", demande un jeune homme. "Ma foi, ça a été", lui répond une nonagénaire.

"Quand on est vieux, on n’a pas beaucoup de secours"

Durant près d'une heure, Tom et Louis, tous deux étudiants dans le domaine de santé, établissent un diagnostic des conditions de vie de la personne qu'ils visitent, alors que le département du Gard a été placé en alerte jaune canicule ce lundi 17 juillet 2023. 

Pour Thérèse Bachetto, 90 ans, cette visite est précieuse. "C'est important de savoir que quelqu'un pense à vous quand même. Vous savez, quand on est vieux, on n’a pas beaucoup de secours", constate la retraitée qui évite "d'aller en ville" pendant les grosses chaleurs. 

"Les gens s'enferment, ils baissent leurs stores, on ne voit personne ! Les gens ne sortent pas", remarque la Nîmoise.  

Prévention sanitaire 

Depuis ce centre de gestion du plan canicule, plus de 700 personnes âgées ou vulnérables sont appelées durant tout l'été.

"On prévient les gens, pour qu'il n'y ait plus autant de décès. Pourquoi il y a eu autant de décès en 2003 ? Parce que les gens se déshydrataient, ils ne voyaient personne, ils n'étaient pas au courant des gestes qu'ils devaient faire. Là, en les prévenant, on espère éviter les drames, et d'ailleurs, les années précédentes, il y a eu beaucoup moins de décès qu'en 2003", explique Véronique Jouve-Sammut,
conseillère municipale déléguée au handicap à la Ville de Nîmes.

Au-delà de la prévention sanitaire, la municipalité gardoise propose de nombreuses activités sportives ou culturelles. Plus de 2 000 seniors y retrouvent la fraîcheur et la convivialité.

Écrit avec Fédérico Nicotra. 

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité