"On ne trouve plus mon dossier " : Lazaro est en situation irrégulière en France à cause d'un retard administratif

Lazaro, 38 ans, habite Beaucaire dans le Gard. C'est un ressortissant cubain arrivé en France il y a dix ans et marié à une Française. Il attend désespérément un titre de séjour. Mais à cause de la lenteur administrative, après quatre vaines demandes, il se retrouve en situation irrégulière.

Tous les jours, Lazaro Raymundo Alvarez Granados espère recevoir un signe de la préfecture du Gard.

En novembre dernier, ce ressortissant cubain, marié et père de famille en France, a fait une 5e demande de titre de séjour. Problème, les délais de traitement sont très longs et il se retrouve maintenant en situation irrégulière en France, car sa carte de séjour est périmée depuis le 23 décembre.

Lazaro est inquiet car il ne sait pas quand sera examiné son dossier. Pire, selon lui, la préfecture en aurait même perdu la trace.

Plus la date du 23 décembre approchait, plus je m'inquiétais car je n'avais aucune réponse. Alors, j'ai envoyé un premier mail, le 19 décembre. On m'a dit que mon dossier était en cours de traitement. Puis un second, le 26 décembre et là, on me répond qu'on ne le trouve plus.

Lazaro Raymundo Alvarez Granados, demandeur d’un titre de séjour et habitant de Beaucaire

Un imbroglio administratif

En l’absence d’un titre de séjour valide, impossible de retourner travailler ou de conserver ses aides sociales. Après avoir payé 300 euros de frais de dossier, la famille n’a jamais eu de réponse à ses demandes et à ses questions.

"Mon mari ne peut plus travailler, il est radié de Pôle emploi. Moi, je suis artisan et avec l'inflation c'est difficile de s'en sortir, sans son salaire on ne sait pas ce que l'on va devenir" explique Justine Sanchis, épouse de Lazaro Alvarez.

Contactée par France 3 Occitanie, la préfecture de Gard rappelle que le délai de traitement d’un titre de séjour est d’au moins deux mois. Mais il est possible d’obtenir un justificatif permettant de travailler jusqu’à la validation du dossier. Toujours selon la préfecture, cette demande est traitée sous deux jours.