Pour éviter les incendies, le maire interdit de fumer dans une partie de son village

Publié le
Écrit par Josette Sanna

Le maire de Langlade, près de Nîmes dans le Gard, a pris un arrêté interdisant la consommation de cigarettes dans certains endroits de la commune, ainsi qu'à bord des voitures. Une mesure prise pour réduire les risques d'incendie, en pleine sécheresse.

Langlade : un village de 1000 hectares dont 700 de garrigues traversé par la RD 14. Une route empruntée par 5000 automobilistes par jour. Trois chiffres qui a eux seuls justifient pour le Gaëtan Prévoteau, le maire du village, a pris un arrêté d'interdiction de fumer en voiture et dans certains endroits de la commune.

Un mégot : des dégâts

"Un mégot peut faire d'immenses dégâts". Gaëtan Prévoteau, maire du village de 2 100 habitants a pris le 17 juin un arrêté interdisant à toute personne de fumer dans certains endroits de la commune, ainsi qu'en voiture. Cette mesure, entrée en vigueur le 18 juin, vise exclusivement à éviter les départs de feu. Car à Langlade, comme dans de nombreux territoires en France, les incendies menacent. 

Stade de foot, stand de tir à l'arc

Le premier magistrat de la commune a également interdit de fumer en dehors d'un espace dédié, au stade de foot, au stand de tir et de tir à l'arc, les cours de tennis, les Pondres et les Moulins. Des lieux où les risques de départs de feux sont possibles. 

Quand on sait que depuis 10 ans, 300 départs de feux sont dus à des cigarettes, il y a de quoi s'inquiéter. 

Gaëtan Prévoteau

Maire de Langlade

La mesure est globalement bien accueillie dans le village. "C'est très bien, sourit un habitant. Le lieu est très boisé, c'est dangereux". "Souvent, quand on passe en voiture, on voit des feux liés aux jets de mégots".

 

Chacun est libre de fumer dans sa voiture mais il ne faut pas jeter les mégots dehors.

Habitante

Langlade

Chacun est libre de fumer dans sa voiture mais il ne faut pas jeter les mégots dehors" ajoute cette autre villageoise croisée sur place par notre équipe de reportage.

Imprudence

Une majorité d'incendies sont dus à l'imprudence. Ils ont été précoces cette année notamment dans le Gard, dans un camping du Grau-du-Roi où 60 bungalows avaient été détruits. La semaine dernière dans les Pyrénées-Orientales plus de 1000 hectares sont été parcourus par les flammes.