Pour inciter les jeunes à la vaccination, la métropole de Nîmes lance un jeu-concours à l’américaine

Vaccination party : c’est le jeu que propose Nîmes métropole pour motiver les 18/25 ans à se prémunir contre le covid. Avec cadeaux à la clé. Une initiative destinée à une tranche d’âge qui reste mitigée sur la nécessité de se faire vacciner.

La vaccination a du mal à convaincre chez les plus jeunes.
La vaccination a du mal à convaincre chez les plus jeunes. © MAXPPP

Des chèques cadeaux pour aller au concert ou au centre aquatique, des abonnements gratuits bus ou vélo… Les élus nîmois ont décidé de jouer les Pères Noël pour les jeunes vaccinés de l’agglomération. Ils sont invités à s’inscrire sur un site internet avant le 18 juillet en justifiant de leur première dose (attestation obligatoire) pour participer à une tombola.

Et seront peut-être les gagnants du tirage au sort dont les lots peuvent atteindre la valeur de 250 euros.

Encourager les plus jeunes pour qu’ils profitent de l’été. Et qu'ils participent à l'effort collectif

Franck Proust, Président de Nîmes Métropole

"Chez les jeunes, il y a une certaine insouciance. Il faut qu’ils s’impliquent dans cette démarche collective. Le risque avec l’existence des variants, c’est de devoir reconfiner en septembre", argumente le Président de la collectivité nîmoise.

La crainte d’une rentrée compliquée

Car les voyages, les fêtes, les rencontres de l’été vont faciliter la circulation du coronavirus. L’Agence Régionale de Santé alerte sur la forte progression du variant delta. Et insiste sur la nécessité d’immuniser le plus de personnes possible le plus vite possible.

A ce jour en Occitanie, 1 personne sur 2 a reçu une première dose de vaccin (tous âges confondus). Près de 90% des plus de 65 ans se sont protégés. Mais qu’en est-il des plus jeunes ?

Des jeunes partagés sur la nécessité de se faire vacciner

Le 27 mai, la vaccination a été ouverte aux plus de 18 ans. Depuis, la courbe décolle doucement. Selon le site CovidTracker qui compile les données du Ministère de la santé, 10% des 18/29 ans ont reçu les deux doses. Mais les vacances approchent et les autorités voient les centres de vaccination de moins en moins remplis.

Et les jeunes sont partagés. Certains veulent leur pass sanitaire pour pouvoir partir à l’étranger ou se rendre dans des événements de plus de 1000 personnes.

D’autres pointent le risque limité de contracter une forme grave du coronavirus et ne voient pas l’urgence de se prémunir. Comme Théo, étudiant en lettres à Montpellier.

Je ne risque pas grand-chose, alors je vais attendre l’automne, voir si ça repart

Théo, 21 ans

« J’ai pas envie de gérer ça avant les vacances. Et jusqu’ici je suis passé au travers ! »

Une tombola à l’américaine

Avec cette tombola, l’initiative nîmoise aura-elle un pouvoir de persuasion supplémentaire ? Et peut-elle faire des émules ? Cette première en France rappelle un peu les méthodes à l’américaine.

Jeux, bons de réduction, cadeaux… Au pays de l’oncle Sam, tout semble bon pour motiver les troupes et viser l’immunité collective.

Ainsi fin avril, l’Etat de Virginie-Occidentale a décidé d’offrir 100 dollars à tous les habitants âgés de 16 à 35 ans qui se font vacciner.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société jeunesse famille