Cet article date de plus de 3 ans

La Région Occitanie offre un répit au Cévenol Nîmes-Clermont-Ferrand

La Région Occitanie a décidé de prendre en main la liaison ferroviaire des Cévennes, donnant un répit jusqu'en 2025 à cette ligne menacée de disparaître depuis plusieurs années.
Le Cévenol relie Nîmes et Clermont-Ferrand
Le Cévenol relie Nîmes et Clermont-Ferrand © France 3 Occitanie
Bonne nouvelle pour les usagers du Cévenol, la ligne SNCF reliant Nîmes et Clermont-Ferrand. La Région Occitanie a profité des fêtes du 150e anniversaire du viaduc de Chamborigaud (Gard), samedi 1er juillet, pour expliquer ses projets pour cette ligne emblématique, menacée de disparaître depuis une dizaine d’années.

A partir de janvier 2018, la gestion de cette ligne traversant les Cévennes sera reprise par la région Occitanie. Un accord passé avec l’Etat va permettre d’investir 43 millions d’euros pour l’entretien de l’infrastructure et 30 millions pour l’achat de matériel, à savoir trois nouvelles rames.



Un investissement justifié, selon Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région en charge des transports :

C’est une décision politique qui fait que nous investissons dans le développement des transports publics. Cette ligne, c’est un élément utile qui répond aux attentes des habitants de la région.


durée de la vidéo: 01 min 20
La Région prend en charge l'exploitation du Cévenol ©France 3 Occitanie



Hausse régulière de la fréquentation


Frédéric Guichard, directeur régional adjoint de la SNCF, confirme :
 

La fréquentation progresse doucement, d’année en année. On approche les 3 500 voyageurs par jour sur l’ensemble des circulations.


Autour de la ligne, passionnés et défenseurs du Cévenol voient plus loin que la seule sauvegarde de leur liaison. Leur rêve : que la locomotive historique fasse son retour sur les rails, dans un but touristique.

 

Passionnés et défenseurs du Cévenol militent pour la remise sur rail de la locomotive historique.
Passionnés et défenseurs du Cévenol militent pour la remise sur rail de la locomotive historique. © France 3 Occitanie

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie sncf région occitanie politique cévennes ter transports en commun