Sécheresse dans le Gard : de nouvelles mesures de restriction d’eau

La végétation souffre de la sécheresse. / © France 3 LR
La végétation souffre de la sécheresse. / © France 3 LR

Les pluies à venir annoncées par Météo France ne devraient pas suffire à résoudre le problème de la sécheresse dans le Gard.

Par RD

Dans le Gard, la situation de sécheresse se poursuit. Les premiers épisodes de pluies enregistrés cet automne ont certes eu un effet bénéfique sur la végétation et les cours d’eau, mais les débits de ces cours d’eau restent faibles pour la saison, après le déficit historique enregistrés sur les six mois précédents.

Les pluies à venir, annoncées par Météo-France, ne devraient pas permettre de recharger les nappes phréatiques, ni de rétablir les écoulements notamment sur les cours d’eau secondaires.



Le préfet du Gard Didier Lauga a donc décidé de maintenir des mesures assouplies de restriction des usages de l’eau jusqu’au 30 novembre prochain :

• en alerte de niveau 2, les bassins versants du Vidourle, du Vistre, du Gardon amont, du Gardon aval, de la Cèze amont et de la Cèze aval, et les nappe des calcaires urgoniens du bassin versant du Gardon et de la Vistrenque et des Costières,
• en vigilance, les bassins versants, de l’Hérault, de Dourbies et du Rhône.

Ce contenu n'est plus disponible


En alerte de niveau 2, sont interdits le remplissage des piscines privées, le lavage des voitures, l’irrigation agricole, le fonctionnement des fontaines en circuit ouvert, l’arrosage des espaces sportifs ainsi que celui des pelouses et espaces verts privés et publics. Les jardins potagers peuvent être arrosés uniquement, à partir de 20h00 le soir et jusqu’à 8h00 le matin.
L’irrigation agricole est quant à elle permise uniquement une nuit sur deux, entre 20 h 00 et 8 h 00 (sauf cultures sous contrats ou mode d’irrigation économe).

Sur les territoires classés en vigilance, il est demandé à chacun d'adopter un comportement écoresponsable, en utilisant l'eau de manière mesurée.

Le détail de ces mesures est disponible sur le site des services de l’État dans le Gard.

Les mesures de restrictions pourront être révisées par le préfet avant le 30 novembre, si la situation évolue d’ici là.


Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus